Un million d’euros pour aider le secteur audiovisuel bruxellois

Selon le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, "le mécanisme du screen.brussels fund a largement prouvé son efficacité pour maintenir et développer l’emploi." ©SISKA VANDECASTEELE

Via le scren.brussels fund, le gouvernement bruxellois entend aider les entreprises audiovisuelles à passer le cap de la crise sanitaire

Après la Wallonie, Bruxelles vient à son tour au secours de son secteur audiovisuel, plombé par la crise du Covid-19. Alors que dans le sud du pays, le fonds Wallimage a débloqué 1,6 million sur fonds propres, pour financer des projets de longs métrages, documentaires et séries, à Bruxelles, c’est le gouvernement qui a décidé de renflouer à hauteur d'un million d’euros le screen.brussels fund, le fonds d’investissement bruxellois dans l’audiovisuel.

Selon le gouvernement, c’est l’efficacité du fonds qui l’a poussé à lui attribuer cette aide exceptionnelle : depuis 2016, plus de 70 entreprises se sont créées ou relocalisées, et près de 116 millions d'euros de retombées directes ont été générées pour l’industrie audiovisuelle bruxelloise

8,5
millions d'euros de retombées
Lors de sa dernière session d’investissement, le screen.brussels fund a retenu dix projets pour un investissement de 1.075.000 euros, qui générera plus de 8,5 millions d'euros de dépenses audiovisuelles à Bruxelles

Ces  moyens seront investis directement dans les projets audiovisuels soutenus par le fonds : prise en charge des suppléments Covid-19, compensation des baisses d’autres financements… Cette aide s’ajoute aux mesures déjà prises par le fonds : primes de 2.000 euros pour les microentreprises et les ASBL, microcrédits à taux réduits, moratoire sur les prêts en cours, contribution à la mise en place d’un fonds de garantie…

Malgré le confinement, le screen.brussels fund a analysé 18 projets de cofinancement lors de sa  13e  session d’investissement qui vient de se clore. Dix projets ont été sélectionnés pour un investissement total de 1.075.000 euros, qui générera plus de 8,5 millions d’euros de dépenses audiovisuelles directes dans l’économie régionale.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés