Un nouveau bâtiment pour l'hôpital Erasme

©Photo News

L'hôpital universitaire Erasme va s'offrir une nouvelle peau, avec un bâtiment neuf de 88.000 mètres carrés. Les travaux, d'un montant de 250 millions d'euros, débuteront en 2018 pour prendre fin entre 2023 et 2025.

Depuis plus de cinq ans et après deux plans de redressement, l'hôpital universitaire Erasme (ULB) réfléchit à son redéploiement. Outre une révision complète des structures de l'institution, Erasme va s'offrir une nouvelle peau, avec un bâtiment neuf de 88.000 mètres carrés, dont les plans ont été présentés mardi sur le site anderlechtois de l'hôpital.

"New Erasme" sera construit au sud-ouest du campus, en maintenant l'hôpital de jour et l'aile ouest du bâtiment actuel. Il s'installera à côté de l'institut Bordet, actuellement en travaux.

Après avoir subi un déficit de 21 millions d'euros en 2006, l'établissement s'est lancé dans deux plans de redressement successifs, avant de retrouver l'équilibre en 2010 et de s'attaquer à son redéploiement.

"Pour s'ancrer dans le 21e siècle, les infrastructures étaient en partie dépassées", justifie Patrick Goblet, directeur gestionnaire. "Le monde hospitalier évolue, les hospitalisations sont notamment de moins en moins longues", explique Alain De Wever, président du Conseil de gestion de l'hôpital Erasme.

La nouvelle aile est "dédiée au patient", assure Jean-Paul Van Vooren, médecin-directeur de l'hôpital, précisant que l'organisation des plateaux a été pensée pour optimiser au mieux les déplacements du personnel soignant, en rapprochant, entre autres, le desk infirmier des chambres.

Concrètement, New Erasme accueillera 40.000 mètres carrés de surfaces neuves d'hospitalisation, 25.000 mètres carrés de surfaces médico-techniques ainsi que des surfaces commerciales et de restauration. Le bâtiment, d'une longueur totale de 210 mètres, aura en son sein 816 lits, 27 unités de soins et 58 lits de soins intensifs et coronaires.

La nouvelle structure permettra également à Erasme de créer des synergies avec l'institut Jules Bordet, dont les travaux ont débuté il y a un an. Les deux établissements partageront notamment un bloc opératoire de 20 salles, et un secteur de médecine nucléaire.

L'extension s'inscrit dans un plan plus global, comprenant la réfection des esplanades centrales et de l'hôpital de jour, l'extension du parking centre - qui passera de 753 places à 1.169 -, la construction d'un parking supplémentaire de 830 places, d'une nouvelle route des urgences, d'une modification de la route de contournement Est et de la rénovation d'une partie existante de l'établissement.

Le financement du projet, estimé à 250 millions d'euros, sera porté à hauteur de 10% par les autorités. Les travaux débuteront en 2018 pour prendre fin entre 2023 et 2025.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés