Publicité

Un nouveau fonds de 40 millions d'euros pour les entreprises bruxelloises

Une attention particulière sera accordée aux entreprises "qui intègrent la transformation de l’économie dans leur modèle d’entreprise afin d’avoir un impact environnemental et social", a annoncé la secrétaire d’État à la Transition économique Barbara Trachte. ©Wouter Van Vooren

L’enveloppe de 40 millions d'euros allouée à finance&invest.brussels pour soutenir les entreprises face à la crise sanitaire est presque vide. Un nouveau fonds va être créé.

Le gouvernement bruxellois a donné son feu vert, jeudi, à la proposition de la secrétaire d’État à la Transition économique Barbara Trachte (Ecolo) de créer un fonds régional pour aider les entreprises bruxelloises à améliorer leur solvabilité. Ce fonds, qui sera doté de 40 millions d’euros, sera géré par finance&invest.brussels. Il va prendre le relais des prêts subordonnés à taux réduit octroyés par l’invest bruxellois.

Le nouveau fonds bruxellois aura pour mission de co-investir aux côtés du fonds de transformation fédéral.

Sur les 39,5 millions d’euros qui lui avait été alloués pour ce faire, 36 millions sont en effet engagés ou en voie de l’être. On dénombre 80 prêts attribués, et 36 en cours de traitement, pour trois quarts dans le secteur de l'horeca et de ses fournisseurs, la cible initiale de ces prêts, élargie fin 2020 à l'ensemble des entreprises bruxelloises de plus de 10 personnes.

Co-investissements

Le nouveau fonds aura pour mission de co-investir dans les entreprises bruxelloises aux côtés du fonds de transformation fédéral qui doit être mis sur pied par la SFPI (Société fédérale de participations et d'investissement), et éventuellement aussi, d’investisseurs institutionnels ou privés.

L’objectif? Venir en aide aux entreprises qui ne se trouvaient pas en difficulté financière majeure avant la crise et qui sont en mesure de présenter un nouveau plan d’affaires viable. Barbara Trachte y ajoute une touche verte, annonçant qu’une attention particulière sera accordée aux entreprises "qui intègrent la transformation de l’économie dans leur modèle d’entreprise afin d’avoir un impact environnemental et social".

5 millions
d'euros maximum
Les interventions du fonds iront de 100.000 à 5 millions d'euros.

Soulager la solvabilité

Le fonds se focalisera sur les interventions permettant de soulager la solvabilité des entreprises et en particulier, sur les prêts en quasi fonds propres. Il sera accessible aux entreprises bruxelloises d'au moins 5 personnes, pour des interventions entre 100.000 et 5 millions d'euros.

On sait que la crise du coronavirus a fragilisé un grand nombre d’entreprises, et qu’après la crise des liquidités, se joue désormais une crise de la solvabilité

"Depuis le début de la crise, la Région bruxelloise a mis en place différents instruments pour préserver la liquidité et la solvabilité des entreprises, comme les différentes primes, le prêt Proxi ou les prêts Oxygen", rappelle Barbara Trachte.

"La mission déléguée à finance&invest.brussels arrivant à son terme, il était essentiel de créer un nouveau fonds qui puisse prendre le relais dans le cadre des instruments économiques nécessaires au redéploiement de l’économie bruxelloise", ajoute-t-elle. Un redéploiement que la Région bruxelloise espère amplifier en jouant, donc, sur le co-investissement avec le Fédéral via la SFPI.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés