Publicité

Un nouveau test de circulation pour le Bois de la Cambre

©BELGA

La boucle sud du Bois de la Cambre sera partiellement rouverte au trafic comme l'ordonne la justice. Le test sera évalué une fois que le télétravail ne sera plus obligatoire.

Contrairement à ce qu'il avait annoncé dans un premier temps, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles ne rouvrira pas entièrement le Bois de la Cambre au trafic automobile. À l'issue d'une réunion avec l'ensemble des communes concernées (Watermael-Boitsfort, Ixelles, Uccle, Linkebeek et Rhode-Saint-Genèse) ainsi que la Région bruxelloise, Philippe Close (PS) a décidé de réaliser un second test de circulation.

La boucle sud sera partiellement rouverte, donnant la possibilité pour les automobilistes de rallier l'avenue Franklin Roosevelt depuis la Drève de Lorraine via un morceau de l'avenue de Boitsfort et l'avenue du Brésil. Cette décision respecte bel et bien l'ordonnance rendue par le tribunal de première instance de Bruxelles qui ordonnait de mettre fin à la situation actuelle dans la boucle sud sans toutefois préciser quel axe fermer ou rouvrir, le choix des mesures revenant exclusivement à la Ville de Bruxelles.

Dans la boucle nord, la situation ne change pas. L'avenue de Diane reste le seul axe accessible, en double sens, aux voitures. Le Bois sera entièrement fermé aux voitures les dimanches, les jours fériés et durant les vacances scolaires.

"C'est le scénario qui a mis tout le monde d'accord. Nous voulons apaiser le débat et garantir la concertation", déclare Philippe Close qui précise que la durée du test est inconnue à ce stade. "L’évaluation des comptages ne sera faite qu’une fois que le télétravail ne sera plus obligatoire". Pour rappel, le tribunal avait estimé que la crise sanitaire n'était pas une période idéale pour évaluer une modification de circulation à des fins pérennes.

Du côté de la commune d'Uccle, à l'origine du recours en référé, Boris Dilliès (MR) dit prendre acte du changement de décision de Philippe Close. "Le jugement qui n'exigeait pas la réouverture totale ainsi que les demandes d'Uccle émises au travers de sa motion sont respectés. C'est dommage d'avoir dû aller en justice pour ça, mais nous allons de l'avant pour tenter de trouver une solution équilibrée", déclare le maïeur ucclois.

D'autres garanties ont été apportées par la Ville de Bruxelles parmi lesquelles la désignation d'un bureau indépendant pour encadrer le test.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés