Un premier radar tronçon à Bruxelles

Un radar tronçon a déjà été installé aux entrées du tunnel Leopold II, sans qu'il soit jamais activé. ©BELGA

Ce nouveau système de mesure réputé plus équitable sera installé sur le boulevard Leopold III dès cet automne.

Voilà les usagers du boulevard Léopold III prévenus. Le premier radar tronçon de la Région bruxelloise y sera installé à l’automne, ont annoncé jeudi les bourgmestres de Schaerbeek, d’Evere et la secrétaire d’Etat bruxelloise en charge de la Sécurité routière. Cet accord signé hier par la police zonale concernée, la police fédérale et le parquet de Bruxelles donnera lieu à une campagne de sensibilisation à partir de la mi-septembre.

Deuxième tentative

"Le radar tronçon permet pourtant d’adapter de façon plus durable le comportement des automobilistes qu’un radar classique."
Bianca Debaets
Secrétaire d'Etat bruxelloise à la Sécurité routière

On rappellera que c’est la deuxième tentative bruxelloise d’adopter cette technologie réputée plus équitable que le radar fixe par les automobilistes, selon la secrétaire d’Etat Bianca Debaets (CD&V). Les caméras du radar tronçon installé dans le tunnel Léopold II n’ont jamais pu être activées faute d’accord signé du bourgmestre MR de Koekelberg, Philippe Pivin. "Le radar tronçon permet pourtant d’adapter de façon plus durable le comportement des automobilistes qu’un radar classique", plaide encore Bianca Debaets qui annonce d’autres radars tronçon à venir sur le territoire de la zone de police Bruxelles-Ixelles: "Les discussions avancent".

Concrètement la vitesse moyenne sera mesurée sur une longueur de 663 mètres pour ceux qui entrent dans Bruxelles et 813 mètres pour ceux qui en sortent via le boulevard Léopold III, entre l’avenue des Loisirs et le boulevard Général Wahis. Cet axe est réputé rapide alors que la limite de vitesse y est de 50 km/heure. "La vitesse maximum mesurée sur cet axe est de 152 km/heure", précise Bianca Debaets. Criminel.

Le bourgmestre de Schaerbeek dont la commune connaît depuis plusieurs mois une recrudescence d’infractions de ce type et d’accidents graves affirme que la sécurité routière est une des préoccupations premières des habitants. Bernard Clerfayt (Défi) invite les autres responsables locaux de Bruxelles à emboîter le pas du radar tronçon.

Le bourgmestre d'Evere Pierre Muylle, celui de Schaerbeek Bernard Clerfayt, la secrétaire d'Etat Bianca Debaets ont annoncé conjointement le lancement du radar tronçon. ©Photo News

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content