Publicité

Un tram de la gare du Nord à l'aéroport de Bruxelles en 2027

Pour l'heure, il existe deux façons de rejoindre Brussels Airport en transport en commun depuis la capitale. ©Photo News

L'infrastructure sera construite par la Région flamande, mais exploitée par la Stib, sous la forme d’un prolongement de la ligne de tram 62.

Une nouvelle étape importante vient d'être franchie dans le projet de tram interrégional qui permettra de relier la gare du Nord, dans le centre de Bruxelles, à l'aéroport national situé à Zaventem. En effet, une demande de permis a été déposée par De Werkvenootchap, la société anonyme de droit public qui s’est vue confier par la Région flamande un grand nombre de missions en matière de mobilité. "La demande de permis concerne le tronçon situé sur le territoire de Bruxelles. Il s’agit de 400 mètres entre l'Otan et la frontière régionale", précise Marijn Struyft, porte-parole de la Werkvenootschap.

Pour l'heure, il existe deux façons de rejoindre Brussels Airport en transport en commun depuis la capitale. Le bus 12 qui a son terminus à Trône, après une halte à Schuman, dans le quartier européen. Et le train depuis Bruxelles-Midi, avec le fameux supplément Diabolo. Le prolongement de l'actuelle ligne de tram 62 qui va aujourd'hui de la place des Bienfaiteurs, à Schaerbeek, au site d'Eurocontrol, à Haren, offrira donc une option supplémentaire aux Bruxellois et aux visiteurs. "Il est important de mentionner que l'Otan ou des entreprises comme Toyota, qui a son siège sur le territoire bruxellois, réclament cette liaison avec l'aéroport, car elles reçoivent de nombreux invités internationaux", souligne Marijn Struyf.

Dans un pays avec un telle complexité institutionnelle, ce projet à cheval sur deux Régions n'a malheureusement rien d'évident. Tout repose sur la bonne collaboration entre les entités et les sociétés de transport concernées. Dans ce cas-ci, c'est la Stib qui exploitera une ligne construite par la Région flamande sur base de ses exigences techniques.

"C'est un bel exemple de collaboration réussie et qui est tout bénéfice pour le voyageur."
Françoise Ledune
Porte-parole de la Stib

"Les nouvelles infrastructures des trams Brabantnet devront être 100% compatibles avec les standards de la Stib. Cela concerne l'écartement des rails, mais aussi la hauteur et la tension des lignes aérienne, l'alimentation électrique, la signalisation, etc. Ce qui permettrait à nos trams de circuler partout. Et si De Lijn achète des trams pour la ligne Willebroek-Bruxelles, elle devrait reprendre le cahier des charges des trams de la Stib pour avoir des véhicules aptes à circuler sur le réseau bruxellois. Bref, un bel exemple de collaboration réussie et qui serait tout bénéfice pour le voyageur", commente Françoise Ledune, porte-parole des transports publics bruxellois.

Pour rappel, le projet Brabantnet de De Lijn prévoyait au départ l'exploitation de trois lignes de tram interrégionales. Outre la ligne gare du Nord-Aéroport finalement confiée à la Stib, on peut déjà compter sur la liaison avec le tram-bus (ringtrambus) entre l'aéroport et l'hôpital universitaire de Jette. Quant au sneltram permettant de venir à Bruxelles depuis Willebroek en seulement 30 minutes, il est en préparation.

Pas avant 2027

Malgré le franchissement d'une nouvelle étape, la ligne de tram vers l'aéroport ne sera pas prête tout de suite. Côté bruxellois, il faudra encore s'atteler au prolongement de la ligne 62 depuis Bienfaiteurs jusqu'à la gare du Nord. De Werkvenootschap - qui entend soumettre sa demande de permis à la Région flamande pour la mi-2022 - doit d'abord élaborer un gemeentelijk ruimtelijk uitvoeringsplan (plan communal d'aménagement du territoire) puisque le projet "luchthaventram" comprend aussi une autoroute cyclable et de nouveaux aménagements pour les piétons. "En 2023, nous voulons désigner l'entrepreneur et en 2024, nous voulons commencer les travaux. Ceux-ci dureraient environ trois ans, de sorte que la ligne de tram pourrait être opérationnelle à partir de 2027", détaille Marijn Struyf.

Quel numéro portera cette ligne une fois adaptée ? "Rien n'est encore décidé. Mais si c'est une ligne Chrono, elle devrait en principe porter un plus petit numéro", répond Françoise Ledune.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés