Publicité
Publicité

"Uplace = 4 km de bouchons sur le ring"

©Art & Build

Les trois centres commerciaux qui se développent au nord de la capitale vont engendrer une circulation supplémentaire dans des artères déjà bouchées, dénoncent plusieurs associations.

Trois grands projets de centre commercial sont en train de se développer dans le nord de la capitale belge. Le plus avancé est le dénommé "Docks Bruxsel", qui dans un premier temps s’appelait "Just under the sky". Il est situé près du pont Van Praet, au bord du canal. La date d’ouverture de ce centre commerciale de 45.000 m² est fixée au 20 octobre 2016.

"Il manque toujours une étude qui analyse les problèmes de mobilité des 3 projets."
Anton Van Assche
Unizo

Le deuxième projet qui se situera en Région bruxelloise est le projet Néo. Ce méga complexe commercial de 72.000 m² sera aménagé sur le plateau du Heysel. Les contrats avec les partenaires privés ont été signés. Le chantier devrait démarrer en 2018 pour une ouverture prévue en 2021.

©MEDIAFIN

Quant à Uplace, le troisième concurrent, il doit encore attendre les résultats de l’enquête publique qui vient d’être lancée. Cette enquête ne porte pas uniquement sur Uplace mais sur une zone plus large dans laquelle vient s’inscrire le projet de 82.000 m².

Hier, la plateforme interrégionale pour une économie durable, qui regroupe entre autres la CSC, Inter-Environnement Bruxelles, l’Unizo et l’UCM, mettait en garde contre "le chaos monstrueux que va créer ce cumul de différents projets". "Il manque toujours une étude qui analyse les problèmes de mobilité des trois projets mis ensemble", indique Anton Van Assche, de l’Unizo. Des études ont démontré qu’une large majorité des clients se rendront dans ces centres commerciaux en voiture.

4 km de bouchons

Rien que pour le projet Uplace, Touring avait estimé que cela engendrerait 4 kilomètres d’embouteillage supplémentaires sur le ring. La plateforme pour une économie durable invite donc le gouvernement flamand et le gouvernement bruxellois "à remettre en question tous leurs projets de centres commerciaux et à travailler ensemble pour mener une politique renforçant les noyaux existants. Les magasins ont leur place au centre d’une ville, pas le long d’une autoroute", conclut le communiqué.

[Suivez Anaïs Sorée sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés