Publicité

Verviers veut se porter partie civile

©Photo News

Verviers envisage de se constituer partie civile suite aux inondations de la mi-juillet.

La ville de Verviers a décidé d'envisager la possibilité de se constituer partie civile à la suite des inondations qui ont dévasté le centre-ville et les villages avoisinnants.

Sauf avis juridique contraire, il paraît «logique de le faire», a répondu la bourgmestre Muriel Targnion à Laszlo Schonbrodt (PTB) et Malik Ben Achour (PS), lors d'un conseil communal extraordinaire réuni vendredi soir, initialement afin de poursuivre la procédure visant à désigner les nouveaux membres du conseil de l'action sociale à la suite du changement de majorité.

Il s'agissait aussi du premier conseil depuis les inondations survenues il y a deux semaines et qui ont touché la ville de Verviers ainsi que les communes avoisinantes. 
La bourgmestre a détaillé les nombreuses actions entreprises par la Ville à tous les échelons pour venir en aide à la population: relogement de personnes, création de taskforces, ramassage de déchets, etc. 

«Huit Verviétois ont perdu la vie dans ce drame. Il y a chez nous tous un sentiment d'injustice et d'incompréhension. 5.112 logements hébergeant 15.000 personnes ont été inondés. Tout le monde se pose la question de savoir ce qu'il s'est exactement passé durant la nuit», a embrayé Mme Targnon, indiquant qu'à ce jour, elle n''avait pas toutes les explications.

La ville de Verviers n'entend pas interférer avec l'instruction initiée par le Parquet de Liège. Tous les dossiers vont être saisis et analysés par la justice afin qu'une réponse soit apportée et éviter qu'une telle situation se reproduise, a encore dit Muriel Targnon.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés