12.500 jeunes ont marché à Bruxelles pour le climat. Et 15.000 à Liège!

©BELGA

Des milliers de jeunes étaient encore attendus ce jeudi pour manifester en faveur de mesures efficaces pour le climat. Ils étaient au rendez-vous, à Bruxelles et dans les grandes villes du pays.

12.500 jeunes ont manifesté pour le climat ce jeudi dans les rues de Bruxelles, selon la police. La semaine dernière, ils étaient 35.000 à manifester dans les rues de la capitale. Le 10 janvier, lors de leur première journée d'action, ils étaient 3.000.  Des manifestations ont aussi lieu dans d'autres grandes villes. A Liège, ils étaient ainsi 15.000, soit trois fois plus que prévu.

Pour rappel, une première manifestation avait été organisée par Youth For Climate le jeudi 10 janvier. Cette marche sera renouvelée tous les jeudis jusqu'aux élections. La revendication: demander au gouvernement fédéral de prendre des mesures fortes pour limiter le réchauffement climatique sous la barre de 1,5°C. 

"Les marches pour le climat sont une opportunité pour l'école de retrouver du sens", nous confient des enseignants qui ont pris le parti d'accompagner activement la démarche de leurs ados. 

> Notre analyse


Et alors que les étudiants manifestent aujourd'hui, quelque 3.455 membres du monde académique, émanant de disciplines diverses, abondent dans le même sens. Ils ont publié une lettre ouverte dans la Dernière Heure et De Morgen: les gouvernements du pays doivent urgemment être plus ambitieux dans leurs politiques climatiques, demandent-ils.

"Nous, scientifiques, ne pouvons que soutenir les raisons des activistes face aux évidences des changements climatiques. Il est nécessaire qu'un débat et que des actions collectives soient entrepris pour engranger une forte transition vers une société zéro carbone", écrivent les membres du collectif "Scientists4climate" dans les quotidiens.

A l'initiative, des scientifiques de différentes universités, hautes écoles et instituts scientifiques du pays. Ils plaident pour que les gouvernements du pays renforcent leurs ambitions climatiques. "Nous sommes à des kilomètres des objectifs", selon eux.

Une plateforme pour collecter les idées citoyennes

Le mouvement à l'origine des "grèves scolaires" pour le climat, Youth for Climate, lance une plateforme en ligne (www.youth4climate.be) destinée à collecter les idées des citoyens pour limiter le réchauffement climatique.

"Nous continuerons nos manifestations jusqu'à ce que nous soyons sûrs d'être entendus. Mais, nous voulons aussi donner aux personnes qui ne s'engagent pas (toujours) dans les actions climatiques l'occasion de faire entendre leur voix", indique le collectif. "Il ne s'agit plus seulement des idées des jeunes, tout le monde peut y poster ses suggestions", précise la coordinatrice francophone, Adélaïde Charlier.

La date limite pour la collecte d'idées est fixée au 31 mars. Celles-ci seront analysées par un comité d'experts qui en évaluera la faisabilité. Les internautes pourront ensuite voter pour celles qui à leurs yeux doivent constituer les priorités sous la prochaine législature. Les propositions les plus plébiscitées seront soumises aux autorités.

Youth for Climate | Comment les écoles s'organisent

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés