40.000 tonnes de CO2 par an évitées via les écochèques

©RV DOC

Une étude menée par CO2logic pour le compte de Sodexo met en avant l’impact en terme de baisse d’émissions de co2 des produits achetés avec les écochèques.

Les écochèques ont régulièrement été source de critiques depuis leur entrée en vigueur en juillet 2009. Cet avantage salarial, destiné à augmenter le pouvoir d’achat des travailleurs et à orienter leurs achats vers des produits écologiques et durables, fait partie des mesures qui sont discutées actuellement dans les négociations interprofessionnelles. Les partenaires sociaux doivent décider s’ils maintiennent le cadre légal qui les organise… ou non. On sait déjà que les Classes moyennes sont plutôt frileuses face à ce système qu’elles jugent coûteux (les frais administratifs sont élevés pour les PME).

C’est dans ce cadre que, hier, Sodexo a dévoilé les résultats d’une étude menée par CO2logic sur l’impact, en terme de réduction d’émissions de CO2 qu’ont apporté les écochèques. Les résultats sont là. Les 5 principaux produits achetés par les consommateurs avec leurs écochèques permettent d’économiser 41.101 tonnes de CO2 par an. Sur leur cycle de vie, cela fait carrément 473.000 tonnes de CO2 d’économisées. "A titre de comparaison, cela représente 60.000 fois le tour du monde en voiture ou les émissions annuelles de plus de 15.000 familles belges", explique Jan Janssen, project director chez CO2logic. Les cinq produits en question – qui ont été comparés avec leur équivalent "standard" sont les ampoules économiques, les vélos, les réfrigérateurs, les TV et les pommeaux de douche économiques.  CO2logic a aussi analysé l’impact d’autres produits, comme les billets de train. Un aller simple Bruxelles-Ostende permet ainsi de réduire de 80 % les émissions de CO2 par rapport à la voiture. 

Economie financière

Dans son étude, CO2logic relève aussi que les écochèques permettent aussi à la population de faire des économies financières. Ainsi, en achetant de préférence un pommeau de douche économique avec son écochèque, le consommateur économisera 109 euros par an sur sa facture. 

Pour Philippe Symons, general manager chez Sodexo, les écochèques remplissent donc bien leur objectif, à savoir renforcer le pouvoir d’achat des gens. D’après une autre étude menée en septembre par Sodexo, les salariés sont d’ailleurs assez enthousiastes face au système. Plus de 80 % d’entre eux souhaitent à l’avenir encore recevoir un tel avantage financier.  "Ils sont également demandeurs à intégrer des produits comme les abonnements de train ou l’électricité verte", explique Philippe Symons.

Un résumé de l’étude est disponible sur www.CO2logic.com.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés