Publicité
Publicité
mon argent

80% des Belges ont déjà été victimes de phishing

©Shutterstock

L'organisation de consommateurs Test-Achats a mené l'enquête: pas moins de 80% des Belges ont déjà été confrontés à l’hameçonnage (phishing).

Les tentatives de phishing, aussi appelé hameçonnage, sont devenues monnaie courante. C'est ce qui ressort de l'enquête menée par Test-Achats auprès de 1.300 consommateurs, qui montre que 80% de la population a déjà été confrontée à cette pratique frauduleuse.

52,7%
des tentatives
La part des tentatives de phishing par e-mail est de 52,7%.

La criminalité informatique a augmenté, d'ailleurs, de 26,6% en 2020 suite à la crise sanitaire, indiquaient récemment les statistiques policières de la criminalité. 7.424 procès-verbaux ont été rédigés l'an dernier, soit trois fois plus qu'en 2019.

C'est surtout par e-mail que de nombreux Belges se font "piéger". La part du phishing par e-mail revient à 52,7%, relève l'organisation de consommateurs, contre 47,6% par SMS et 26,8% par téléphone.

Moins d'un cas sur cinq via Messenger ou WhatsApp

"Curieusement, le phishing via des applications telles que Messenger ou WhatsApp ne représente actuellement que 18,4% des cas, mais nous pouvons supposer que ce chiffre va augmenter dans les années à venir", commente Test-Achats.

Si vous avez été victime de phishing, plusieurs démarches sont à entreprendre. Commencez par changer vos mots de passe.

"Lorsque nous avons interrogé les gens sur les mesures qu'ils ont prises lorsqu'ils ont été confrontés au phishing, nous avons appris que 60% ont fait bloquer l'expéditeur et que 37% ont contacté les autorités. 18% n’ont rien fait du tout", ajoute l'organisation de consommateurs.

Comment se protéger?

Le secteur bancaire s'efforce de mettre un terme à ces tentatives, mais les criminels restent nombreux dans ce secteur. Pour Test Achats, il est crucial de collaborer avec les institutions financières et les autorités pour s'attaquer à cette problématique.

L'organisation de consommateurs propose une série de solutions pour mieux protéger les consommateurs contre le phishing, telles que des confirmations supplémentaires lors du versement de montants importants ou lors du transfert d'argent vers des numéros de compte étrangers.

Si vous vous êtes déjà fait piéger

Si vous avez été victime de phishing, plusieurs démarches sont à entreprendre. Commencez par changer vos mots de passe, si vous avez communiqué vos coordonnées bancaires, appelez Cardstop, puis votre banque afin de stopper la dernière transaction.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés