87 millions d'euros d'allocations de chômage indues en 2016

©Bloomberg

L'Onem a, l'an passé, versé 87,5 millions d’euros d’allocations de chômage à des bénéficiaires qui n’y avaient pas droit. I ne s'agit pas nécessairement de cas de fraude.

L’Office national de l’emploi (Onem) a réclamé l’an dernier plus de 87,5 millions d’euros d’allocations de chômage à des bénéficiaires qui n’y avaient en fait pas droit.

Ces allocations indûment perçues ne sont pas nécessairement liées à une fraude. Il s’agit d’allocations versées par l’Onem qui s’est rendu compte par la suite que le bénéficiaire n’y avait pas droit.

"Une personne peut devoir rembourser son allocation parce qu’elle perçoit une indemnité de maladie avec effet rétroactif, explique le ministre fédéral de l’Emploi, Kris Peeters (CD&V). Il se peut aussi qu’il ressorte de sa déclaration d’impôts que ses revenus issus d’une activité annexe indépendante soient trop élevés pour recevoir une allocation de chômage. Parfois, il s’agit d’une simple erreur. Il peut y avoir tromperie, ce qui est alors sanctionné."

L’Onem ne tient pas de statistiques du nombre de cas de fraude découvert chaque année.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect