Baisse des intentions de licenciement au sein des PME

Les recrutements restent stables par rapport au trimestre précédent dans les PME. ©Thierry du Bois

Moins de PME ont l'intention de licencier du personnel, selon une enquête de SD Worx. Mais la situation stagne au niveau des embauches.

Alors que le deuxième trimestre de l'année débute, les intentions de licencier ont diminué au sein des PME (jusqu'à 250 travailleurs), indique le spécialiste RH SD Worx ce jeudi. Selon une enquête menée auprès de 673 dirigeants et responsables RH, une PME sur 10 (11,4%) a l'intention de licencier du personnel, contre 17,4% au premier trimestre. À noter cependant, que seul un employeur sur cinq a l'intention de remplacer un travailleur licencié.

Près d'une PME sur trois (30,5%) s'attend à une augmentation du volume de travail ce trimestre.

Les intentions de recrutement restent, elles, identiques au trimestre précédent. Un quart des PME (24,9%) envisage de recruter. "La tendance à la hausse (27,2% en décembre) ne se poursuit pas. Le niveau d'avant crise (environ 1 PME sur 3) n'est pas encore à portée", souligne SD Worx.

Vers une augmentation du travail

En outre, une PME sur trois pense devoir toujours recourir au chômage temporaire pour cause de coronavirus. C'est mieux que le trimestre précédent, lorsque quatre PME sur dix ont estimé que la mesure d'aide était nécessaire (39,8%), souligne encore SD Worx.

Autre point positif, selon l'enquête, près d'une PME sur trois (30,5%) s'attend à une augmentation du volume de travail, soit une amélioration par rapport au trimestre précédent, lorsque cette proportion s'élevait encore à un quart (24,7%).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés