Chez les étudiants, la différence salariale hommes-femmes tend à s'effacer

©Photo News

Pour la première fois, le salaire horaire moyen ne diffère plus entre étudiantes et étudiants, selon une étude de Randstad. Autre enseignement: 80% des étudiants prennent un job.

Etudiantes et étudiants gagnent, en moyenne, le même salaire: 12,20 euros. C'est l'une des conclusions de l'enquête menée par Randstad auprès de 1.002 étudiants. Selon ses résultats, pour la première fois dans l'histoire, les jeunes femmes et jeunes hommes qui prennent un job en marge de leurs études seraient donc désormais traités sur le même plan au niveau salarial.

Attention toutefois: "Sur l’ensemble de l’année, les hommes disent encore gagner davantage (respectivement 2.600 euros contre 2.200 pour les femmes). Dans le circuit des travaux d’appoint (babysitting, entretien de jardins), les hommes touchent le double des femmes (respectivement 800 et 400 euros) sur base annuelle", précise l'étude. Une égalité toute relative, donc.

Les étudiants travaillent davantage

Autre enseignement de l'étude: la majorité des étudiants belges travaille, et cela durant toute l'année scolaire. Seuls 20% de l’ensemble des étudiants de plus de 15 ans ne travaillent pas du tout. 

  • 58% des étudiants travaillent aussi bien en été que durant l'année scolaire
  • 80% de tous les étudiants exercent un travail rémunéré durant l'année.
  • 73% des étudiants travaillent durant l'été. "Nous approchons sans doute du maximum", souligne Ranstad. 

Par ailleurs, plus de six étudiants sur 10 (64%) prestent comme jobistes pendant le reste de l'année. "Jamais cette proportion n'a été aussi importante", estime Randstad.  "L'explication est à rechercher dans l'assouplissement croissant de la législation, qui répond partiellement au besoin énorme de flexibilité, tant chez les jeunes qu'au sein des entreprises belges. La pénurie criante sur le marché du travail constitue une explication supplémentaire", explique Randstad.

Bémol, constate Randstad: malgré une réglementation plus souple, le travail non déclaré ne diminue pas. Le nombre d’étudiants travaillant sans contrat oscille à peu près entre 15 et 20%.

Quels jobs?

La plupart des étudiants sont engagés comme caissiers (12%), suivis par les employés administratifs, les ouvriers de production (11%) et les magasiniers (11%).  A peine 15% des étudiants n'ont exercé aucun travail ni petit job d'appoint.

  1. caissier/ère 12%
  2. employé administratif 11%
  3. ouvrier de production 11%
  4. magasinier 11%
  5. réassortisseur de rayons 6%
  6. moniteur/animateur/sauveteur 6%
  7. nettoyeur 5%
  8. serveur/euse 5%
  9. barman/barmaid 4%
  10. aide de cuisine 4%

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect