De Croo ne veut pas d'un tax shift. Il plaide pour un "tax cut"

Alexander De Croo souhaite une baisse d'impôt et rejette l'idée d'un tax shift. ©Photo News

Pour le ministre des Finances Alexander De Croo (Open Vld), la réforme fiscale, actuellement en préparation au Conseil supérieur des finances, ne doit pas être un tax shift mais une baisse des impôts.

En Belgique, vous êtes très vite considéré comme riche. Près de la moitié des contribuables belges se retrouvent dans les tranches d'imposition supérieures. Ce n'est pas logique.
Alexander De Croo
Ministre des Finances

Cela fait des mois que le Conseil supérieur des finances planche sur un rapport sur une réforme de l'impôt des personnes physiques, à la demande de l'ancien ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA). Ce dernier avait bien compris qu'après la baisse de l'impôt des sociétés, il fallait s'attaquer à l'énorme pression fiscale pesant sur les travailleurs. Il avait fourni les grandes lignes sur base desquelles les experts devaient travailler. Il devait s'agir d'un tax shift où la baisse de l'impôt des personnes physiques s'accompagnerait d'un glissement vers d'autres formes d'imposition.

De Croo, qui a succédé à Van Overtveldt, souhaite donner d'autres accents à la réforme. Il l'a clairement indiqué dans une lettre qu'il a adressée au Conseil supérieur des finances: il souhaite une baisse des impôts et ne veut pas d'un tax shift. De Croo souligne que Van Overtveldt a laissé ouverte la question de la neutralité fiscale de la réforme. De Croo souhaite clairement une baisse d'impôt et rejette l'idée d'un tax shift

À cause de notre pression fiscale élevée, cette réforme doit s'accompagner d'une baisse des impôts.
Alexander De Croo
Ministre des Finances

Tranches d'imposition

De Croo demande également aux experts d'étudier la possibilité de réduire le nombre de tranches d'imposition, afin que les contribuables ne se retrouvent pas trop rapidement dans les tranches les plus élevées. "En Belgique, vous êtes très vite considéré comme riche. Près de la moitié des contribuables belges se retrouvent dans les tranches d'imposition supérieures. Ce n'est pas logique", estime De Croo.

D'après le ministre, il devrait être possible de réduire le nombre de tranches d'imposition lors de la prochaine législature. "À long terme, l'objectif de notre parti est d'évoluer vers un taux unique, mais nous souhaitons réduire le nombre de tranches pendant la prochaine législature." D'après De Croo, cette mesure devrait être inscrite dans le programme électoral de l'Open Vld.

Dual income tax

Cette évolution vers un nombre plus réduit de tranches d'imposition devrait faire partie des trois scénarios qui seront probablement proposés dans le rapport du Conseil supérieur des finances. Un taux de taxation unique, la réduction à trois tranches d'imposition, et un système d'imposition différenciée ("dual income tax"), qui prévoit que les revenus soient scindés en deux catégories: les revenus du travail ou les allocations d'une part, et les revenus de biens patrimoniaux comme les actions, les obligations, l'épargne et les revenus locatifs d'autre part.

Le rapport ne sera communiqué qu'après les élections. Au départ, il était prévu qu'il soit finalisé à la fin de l'an dernier, mais les travaux ont pris du retard suite au départ du président de l'institution, Herwig Joosten. Le rapport devrait servir de base pour les prochaines négociations gouvernementales.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés