epinglé

Des primes pour les chômeurs

©BELGA

Lundi, une enquête de Manpower mettait en évidence la pénurie de main-d’œuvre qualifiée en Belgique.

Celle-ci a presque doublé en un an. Elle se fait particulièrement ressentir à Bruxelles où 26% des employeurs estiment rencontrer des difficultés pour embaucher.

Le MR bruxellois propose une solution: des primes pour les chômeurs qui suivent une formation dans la liste des métiers en pénurie. "On donne bien des primes pour les congélateurs AA. Pourquoi ne pas en donner pour les demandeurs d’emploi qui suivent une formation pour exercer un métier en pénurie comme celui de mécanicien ou encore plombier", propose Vincent De Wolf, chef du groupe MR à Bruxelles. Il a déposé une proposition d’ordonnance en ce sens. Elle sera discutée ce jeudi au Parlement bruxellois.

350 euros en plus

Le montant de la prime s’élèverait à 350 euros. "Cela peut représenter près de la moitié des allocations de chômage pour certains. Ce n’est donc pas négligeable", juge-t-il. Et de poursuivre: "Pour supprimer l’effet d’aubaine, la prime ne serait octroyée au demandeur d’emploi que s’il suit la formation auprès d’Actiris ou de Bruxelles-Formation jusqu’au bout". L’objectif est d’inciter le demandeur d’emploi à s’orienter vers des filières de formation qui assurent un emploi.

Reste à voir si le MR, dans l’opposition, sera suivi par la majorité.

[Suivez Anaïs Sorée sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés