Il est lobbyiste pour les emballages plastiques et était sur la liste Ecolo de Rixensart...

©Capture Cash Investigation

Gérald Bocken était candidat sur la liste Ecolo à Rixensart. Il est aussi un représentant du lobby des industriels des emballages. A la télévision française, il a affirmé que le seul coupable de la pollution était le pollueur et non le producteur, niant toute responsabilité des industriels... Le parti vert l'a évincé de sa liste.

L'émission Cash Investigation de mardi, sur France 2, était très attendue: elle pointait le rôle des lobbies dans la pollution aux déchets en plastique.

La diffusion de cette émission a eu une conséquence inattendue: un candidat a été évincé de la liste Ecolo à Rixensart. Pourquoi?

Gérald Bocken a été interrogé, lors de ce Cash Investigation sur ses activités de lobbyiste pour Clean Europe Network, une ONG accusée d'être au service des fabricants d'emballage plastique.

L'extrait de Cash Investigation

Ecolo explique: "Nous avons pris connaissance du fait qu'un candidat écologiste à Rixensart était un représentant du lobby des industriels des emballages. Vu l'incompatibilité évidente entre la défense des intérêts de cette association d'une part, notre engagement pour un environnement de qualité et notre volonté de responsabiliser les industriels en cette matière d'autre part, il a été décidé d'un commun accord que Gérald Bocken ne figurera plus sur la liste Ecolo à Rixensart", a justifié le parti.

Interrogé par la journaliste Elise Lucet, Gérald Bocken avait notamment affirmé que le seul coupable de la pollution était le pollueur et non le producteur, niant toute responsabilité des industriels.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content