Jour de paie pour les riches actionnaires familiaux belges

©EPA

Sibelco, Etex et Aliaxis, ainsi que la société d’investissement Cobepa, distribuent près de 200 millions d’euros à leurs actionnaires. Au premier rang: les familles Emsens et de Spoelberch.

Derrière le groupe AB InBev, on trouve entre autres la famille aristocratique de Spoelberch. Une branche de la famille Emsens fait partie de l’actionnariat de Sofina, le holding de la famille Boël. Il est bien connu que les dividendes de ces sociétés cotées se retrouvent aux mains de ces familles.

Mais une grande partie des actionnaires familiaux de ces sociétés détiennent également des participations dans des sociétés privées plus discrètes. Parmi elles, on trouve entre autres le géant des minéraux Sibelco, le groupe de construction Etex, le spécialiste en tubes et raccords en plastique Aliaxis, et la société d’investissement Cobepa.

190
millions d'euros
Sibelco, Etex, Aliaxis, et Cobepa distribueront ensemble près de 190 millions d’euros à leurs actionnaires.

Sur la base des rapports annuels de ces quatre sociétés, on peut déduire qu’après leurs excellents résultats 2017, elles distribueront ensemble près de 190 millions d’euros à leurs actionnaires. Le dividende des trois premières augmente de 10%. Sibelco débourse 72,7 millions d’euros, Etex 39,3 millions d’euros et Aliaxis 42 millions d’euros. Cobepa distribue quant à elle 32,5 millions d’euros, soit une hausse de 5% par rapport à l’an dernier.

Où va cet argent? Les dividendes distribués par Cobepa se retrouvent en grande partie aux mains de la famille de Spoelberch, qui détient un peu plus de la moitié des actions, mais aussi de la famille Boehringer, du groupe pharmaceutique homonyme, et de descendants de la dynastie de banquiers de Rothschild. Avec un portefeuille de 2 milliards d’euros, Cobepa – dont le nom n’est pas très connu – fait partie des principales sociétés d’investissement belges. Elle est entre autres actionnaire du Pain Quotidien, du spécialiste en nettoyage HG, de la banque d’affaires Degroof-Petercam et du géant de la chaux Carmeuse.

©Mediafin

Des centaines de descendants

L’actionnaire majoritaire des trois géants industriels belges – Etex, Aliaxis et Sibelco – est la famille Emsens. Même si – comme pour la famille de Spoelberch – elle ne doit pas être vue comme un seul et même ensemble. Les quatre branches de la famille comptent des centaines de descendants ayant noué des alliances – lisez: des mariages – avec les familles Boël, Speeckaert, De Sadeleer et Grosjean.

Chez Etex et Aliaxis, la "grande majorité" des actions est aux mains des actionnaires familiaux, mais la répartition exacte des actions n’est pas connue. Sibelco serait détenue par la famille à hauteur de 50 à 60%. Le concurrent allemand de Sibelco, la société Quarzwerke et peut-être aussi les familles actionnaires, détiendraient une participation importante – d’après certains jusqu’à 20%. Le reste des actions est entre autres aux mains d’une branche éloignée de la famille Collinet (propriétaire du géant de la chaux Carmeuse).

Souhaitez-vous profiter de la générosité de ces perles industrielles belges? C’est possible. Car tant Sibelco et Etex qu’Aliaxis sont cotées sur le Marché Euronext Expert à Bruxelles, le successeur du Marché des Ventes Publiques. Etex et Aliaxis représentent une part importante de ce marché, qui est organisé tous les mardis.

Pour ceux qui veulent se risquer sur ce marché: une action Etex se négocie aux alentours de 14 euros, tandis qu’Aliaxis cote juste au-dessus de 21 euros. Pour une action Sibelco, il vous faudra débourser la coquette somme de 9.000 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect