L'inflation repart à la hausse en février

©BELGA/BELPRESS

Alors qu'elle s'était tassée sous les 2% en janvier sous l'effet du repli des prix des carburants et de l'électricité, l'inflation est repartie à la hausse.

De décembre à janvier, l'inflation avait fortement baissé, passant de 2,78 à 1,99%. Mais en ce mois de février, elle est repartie à la hausse, repassant la barre des 2% pour s'établir à 2,17%, son niveau de juillet dernier

En février, les principales hausses de prix ont concerné:

  • Les carburants (+2,3%)
  • Les voyages à l’étranger et les city trips (+2,6%)
  • L’achat de véhicules (+0,5%)
  • Les fleurs et les plantes (+6,1%)
  • La viande (+0,7%)
  • Les villages de vacances (+3,4%)
  • Les journaux et les périodiques (+4,2%)
  • Les légumes (+1%)

A l'inverse, les baisses de prix ont concerné:

  • Les confiseries (-2,6%)
  • Le gaz naturel (-1,1%)
  • Le pain et les céréales (-0,6%)

L’indice des prix à la consommation a progressé ce mois de 0,35 point, soit de 0,32%, à 108,52 points.

©Statbel

L’inflation sur la base de l'indice santé a quant à elle augmenté de 2 à 2,10%. L’indice santé lissé s'établissait, quant à lui, à 106,38 points en février.

L’indice-pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, fixé à 107,20 points, n'a pas été atteint ce mois-ci. Le précédent dépassement de l'indice-pivot remonte au mois d'août 2018.

©Statbel

Par rapport à février 2018, les produits et les services qui ont le plus augmenté sont: les envois postaux (+27,7%), le gasoil de chauffage (+17,3%), les journaux (+14,2%), les autres produits du tabac (+13,1%), les vins d'autres fruits (+12,2%) et les voyages à l'étranger et city trips (+10,5%).

A l'inverse, ceux qui ont le plus baissé sont: les oeufs (-13,8%), les billets d'avion (-7,8%), l'essence (-4,6%), les villages de vacances (-4%), les pizzas et quiches (-3,8%) et le matériel de téléphonie mobile (-3,7%).

Le groupe logement, eau et énergie est le groupe principal ayant exercé le plus gros impact positif sur l'inflation en février, soit 0,45 point de pourcentage.

→ Au contraire, le groupe alimentation et boissons non alcoolisées a exercé le plus gros impact négatif avec -0,14 point de pourcentage.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés