La confiance patronale poursuit sa remontée

La construction a retrouvé du poil de la bête. ©Wouter Van Vooren

Le climat des affaires s'est raffermi dans l'industrie manufacturière et la construction. Le commerce et les services aux entreprises restent à la traîne.

La confiance des chefs d’entreprise poursuit sa remontée, depuis sa chute vertigineuse de mai dernier lorsque l’économie était à l’arrêt complet suite au confinement.

En ce mois de septembre, le niveau de confiance est de -10,8 points, contre -12 en août. C’est ce que montre le baromètre mensuel de la Banque nationale (BNB), principal indicateur conjoncturel pour l’économie belge. Il y a trois jours, la reprise de la confiance était également perceptible du côté des consommateurs.

Le climat des affaires s’est raffermi dans l’industrie manufacturière (+2,4 points par rapport à août) et la construction (+1,4).

Dans l’industrie manufacturière, les chefs d’entreprise continuent de porter un jugement plus positif sur leur carnet de commandes, observe la BNB. Après avoir reculé le mois dernier, les prévisions de demande ont été revues à la hausse.

Quant au léger regain de confiance dans la construction, il repose quasi entièrement sur une utilisation accrue du matériel.

Le commerce toujours en panne

La confiance s’est par contre dégradée dans le commerce (-2,9) et les services aux entreprises (-3,4).

Dans les services aux entreprises, les entrepreneurs continuent d’être hésitants. Après une modeste remontée le mois dernier, l’indicateur est reparti à la baisse en septembre. D’après la BNB, le pessimisme a touché tant l’appréciation de la situation actuelle que les prévisions futures.

Dans le commerce, les chefs d’entreprise s’attendent encore à une diminution au cours des trois prochains mois, tant de la demande que des commandes auprès des fournisseurs.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés