La corona-crise va faire fondre les rémunérations variables

©iStock

Les employés et managers dont une partie de la rémunération dépend des performances de leur entreprise vont perdre de 5 à 30% de leur paie totale à cause du virus.

Un des impacts de la crise pandémique auxquels peu de gens ont pensé jusqu'ici a trait à la rémunération des employés, cadres et dirigeants d'entreprises. Futile, en regard du nombre de malades et de morts du Covid-19? Non, car pour beaucoup de salariés concernés, il s'agit du maintien ou non de leur train de vie, car ils comptent chaque année sur leur variable. Le cabinet conseil Eight Advisory a traduit cela en quelques chiffres pour le marché belge. Selon les types d'emploi, l'effet négatif de la crise sur les performances des entreprises va signifier jusqu'à 30% de rémunération en moins pour les employés et managers sur l'année 2020.

Pour les employés, le variable pèse dans la plupart des cas entre 5 et 15% du salaire annuel, selon Eight Advisory.

Au début de cette année, une série d'employés et de dirigeants ont convenu de nouveaux objectifs avec leur employeur, liés en général aux performances de leur entreprise et, dans le cas des bonus cibles, également à leurs scores individuels. La crise virale déclenchée entre-temps a dégradé les perspectives de résultats pour une majorité d'entreprises. Du coup, leurs collaborateurs n'atteindront pas leurs objectifs et ne toucheront pas de variable (en cash, en warrants ou en options sur actions) au titre de 2020.

Pour les employés, le variable pèse dans la plupart des cas entre 5 et 15% du salaire annuel, selon Eight Advisory. Pour les postes commerciaux et les cadres, cela va jusqu'à 30%.

Trois quart des dirigeants concernés

Combien de travailleurs sont concernés en Belgique? Le bureau de recrutement et sélection Hudson, qui mesure cela chaque année via l'analyse des données d'un échantillon de 214.000 travailleurs, nous apprend que 43% des employés y ont droit. De même, 61% des "professionnels" (un terme qui désigne les experts et les spécialistes dans les sociétés) et 75% des dirigeants reçoivent une part de leur salaire en variable. Hudson précise que les employés bénéficient surtout du bonus salarial (CAO 90), calculé selon les résultats de l'entreprise, tandis que les managers perçoivent plutôt des bonus cibles.

"L'employeur pourrait fragmenter l'obtention des objectifs en quatre trimestres plutôt que sur un an."
Frederik Vanpeteghem
Consultant, Eight Advisory

Pas sûr que les travailleurs intéressés aient déjà pris la mesure de la crise et de son impact sur leur paie globale. Eight Advisory conseille dès lors aux employeurs de privilégier la transparence et d'annoncer le plus vite possible si aucune rémunération variable ne sera accordée en 2021 sur base des résultats 2020. Et pas moyen d'adoucir la pilule, en adaptant les critères? "Ces critères sont fixés en début d'année, répond Frederik Vanpeteghem chez Eight Advisory. Mais l'employeur pourrait fragmenter l'obtention des objectifs en quatre trimestres plutôt que sur un an, ce qui permettrait sans doute d'octroyer une partie du variable."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés