La croissance belge a reculé de 3,6% au premier trimestre

Au premier trimestre de 2020, le Produit intérieur brut (PIB) de la Belgique a reculé de 3,6% par rapport au trimestre précédent. Cette nouvelle estimation fournie par la Banque nationale (BNB) est un peu moins mauvaise que celle du 29 avril où elle estimait la contraction au premier trimestre à -3,9%.

Comparé à la période correspondante de l’année précédente, le PIB a baissé de 2,5%.

La BNB fournit également des précisions sur la composition du PIB. Ainsi, par rapport au trimestre précédent, la valeur ajoutée a régressé de 2,7% dans l’industrie, de 5,1% dans la construction et de 3,2% dans les services.

L’incidence du Covid-19 s’est clairement manifestée sur la demande intérieure, laquelle a considérablement fléchi. Les ménages ont réduit de 6,5% leurs dépenses de consommation. À ce stade, les répercussions sur l'emploi demeurent assez limitées. Au premier trimestre de 2020, l’emploi intérieur a accusé un recul de 0,2% sur une base trimestrielle, soit une réduction de 7.700 personnes. Il s’agit essentiellement de non-renouvellement de contrats temporaires.

Les ménages ont réduit de 6,5% leurs dépenses de consommation.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés