La croissance bruxelloise restera longtemps sous 1%

©Belgaimage

Le Bureau du Plan a dressé le profil économique des trois Régions du pays jusqu'en 2024. La croissance devrait rester modérée mais les taux de chômages baisseront encore.

On le sait, la conjoncture est morne dans nos contrées. Et elle va le rester. Le bureau du Plan vient de livrer ses prévisions conjoncturelles. Il situe la croissance du PIB belge pour la période 2018-2020 à 1,4 % par an en moyenne (contre 1,6 % durant la période 2015-2017). Et à 1,3% pour 2021-2024.

Et pour les Régions? La croissance sera très modérée.

• En Wallonie, la croissance de l’activité économique passerait de 1,4% en 2015-2017 à 1,2% par an en 2018-2020. Pour 2021-2024, elle resterait à ce niveau.

• En Région bruxelloise, la progression du PIB stagnerait à 0,9% par an.

• En Flandre, la croissance du PIB reculerait de 1,9% par an en moyenne entre 2015 et 2017 à 1,6% durant la période 2018-2020. Pour 2021-2024, le Bureau du Plan l'attend à 1,4%.

Chômage en baisse

Le taux de chômage s'inscrira encore en baisse dans les trois Régions, à des niveaux inédits depuis les années 80. Il passerait de 16,5% en 2018 à 12,9% en 2024 en Région bruxelloise, de 13,2% à 10,7% en Région wallonne et de 6,5% à 4,7% en Région flamande. Le Bureau du Plan voit aussi une création nette de 3.000 emplois en moyenne par an en Région bruxelloise, 26.000 en Flandre et 9.000 en Wallonie jusqu'en 2024.

Revenu disponible

Pour cette année, la croissance du revenu disponible des ménages a le vent en poupe, se situant entre 2,2% et 2,4% selon les Régions, grâce à plusieurs paramètres (hausse des salaires, allègements fiscaux, croissance de la population active). Mais, ensuite, cette croissance s'essoufflera, principalement en Wallonie (1% par an) et à Bruxelles (1,1%).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect