Publicité

La facture moyenne de gaz frôle les 2.500 euros par an

La Creg suggère au gouvernement de prolonger l'extension du tarif social pour protéger les ménages les plus précaires de la flambée des prix. ©Â© Zoonar.com/Patrick Daxenbichle

Selon la Creg, la facture annuelle en gaz naturel d'un ménage belge moyen a bondi de 750 euros en un mois. La facture d'électricité s'est alourdie de 230 euros.

Les ménages belges subissent de plein fouet la hausse mondiale des prix de l'énergie. Les derniers chiffres de la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg) pour le mois d'octobre attestent d'une augmentation drastique de leur facture énergétique. Le prix commercial moyen du gaz naturel a augmenté de plus de 40% et le prix de l'électricité de plus de 20%.

Selon le régulateur belge, une famille ayant une consommation de gaz moyenne et qui aurait souscrit un contrat variable en octobre se retrouverait avec une facture annuelle de 2.488 euros. C'est presque 750 euros de plus qu'en septembre.

2.639
euros
La facture de gaz annuelle d'un ménage wallon à la consommation moyenne dépasse largement les 2.500 euros, alors qu'elle se limite à 2.367 euros pour un ménage flamand.

Inégalités régionales

La Creg souligne une importante différence régionale: en Wallonie, la facture moyenne atteint même les 2.639 euros, alors qu'elle se limite à 2.367 euros en Flandre.

Le prix moyen de l'électricité a aussi bondi, bien que dans une moindre mesure: la facture annuelle d'une famille belge avec une consommation moyenne atteint 1.248 euros en octobre, soit plus de 230 euros de plus qu'en septembre. Ici aussi, le Wallon est particulièrement lésé, avec une facture moyenne de 1.306 euros.

Il est à noter qu'en Belgique, 55% des ménages ont un contrat de gaz fixe et 65% ont un contrat d'électricité fixe. Pour une majorité de Belges, il ne s'agit donc pas de la facture réelle mais d'une projection annualisée des prix du mois d'octobre. Elle n'en met pas moins en valeur l'impact concret de la flambée mondiale des prix de l'énergie, à l'heure où les gouvernements cherchent une solution à cette inflation.

À court terme, la Creg suggère au gouvernement de prolonger l'extension du tarif social, dont le nombre de bénéficiaires a doublé depuis février dernier. Environ 900.000 ménages (soit 17,8% du total) sont ainsi protégés de la flambée des prix.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés