Le budget de 2021 exige un effort de 150 millions d'euros

Le portefeuille du Budget est entre les mains d'Eva De Bleeker (Open Vld), secrétaire d’Etat. ©Photo News

Le budget concocté par le nouveau gouvernement fédéral prend forme. Un effort de 150 millions devra être fait, la sécurité et la santé participeront un peu moins à l'effort que les autres départements.

Le conseil des ministres a approuvé vendredi les notifications budgétaires, ouvrant ainsi la voie à un premier réel budget depuis la chute du gouvernement Michel en 2018. Pour la fin du mois, notre pays déposera aussi son "draft budgetary plan" auprès de la Commission européenne.

Effort prévu: 150 millions d'euros. Qui va faire cet effort? Certains départements plus que d'autres. L'objectif de l'exécutif est de "rendre les services publics plus efficaces, en distinguant les départements qui luttent contre le coronavirus des autres", selon la secrétaire d’Etat au Budget Eva De Bleeker (Open Vld). Ceux qui concernent la sécurité (police, justice, défense, sécurité civile, Fedasil…) et la santé (santé publique, Inami…) "feront un exercice (limité) d'efficacité" de 0,89%, tandis que les autres livreront un effort de 2% sur leurs frais de personnel et de fonctionnement, précise la ministre.

Quels investissements

Du côté des nouveaux investissements, la Justice recevra l'année prochaine 125 millions d'euros en plus, un montant qui continuera à grimper d'année en année. Des moyens supplémentaires pour la politique d'asile et de migration seront aussi dégagés, ajoute la ministre.

Le gouvernement De Croo a aussi rappelé qu'il voulait mener une nouvelle politique sociale. Il a prévu que lors de cette législature, le congé de naissance sera prolongé de 10 à 20 jours, pour les employés et pour les indépendants. La pension minimale sera augmentée à l’horizon 2024, au total de 11% ou 2,75% par an, pour les employés et pour les indépendants. La Garantie de revenus aux personnes âgées (GRAPA), les allocations pour les personnes handicapées (IVT) et le revenu d’intégration seront aussi augmentés à l’horizon 2024 de 10,75%.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés