Le call-center en prison, ça marche

©ID Photo Agency / Bas Bogaerts

Le projet pilote de call-center en prison est un succès. Il sera étendu.

Un projet pilote permettant à des détenus de la prison de Beveren de travailler dans un call-center a été évalué de manière positive et va être proposé à d'autres centres de détention belges.

"Nous partons à la recherche d'autres missions et de clients afin d'étendre le projet dès l'automne, aussi en Wallonie", selon la porte-parole de l'administration pénitentiaire, Kathleen Van De Vijver.

Par ailleurs, les détenus des prisons d'Audenarde et de Mons qui oeuvrent dans des ateliers de confection ont reçu une nouvelle tâche. A la suite de la faillite d'un fournisseur, les gardiens manquent d'uniforme et de pantalons d'intervention. Il a dès lors été demandé aux détenus d'en confectionner quelque 30.000 à 35.000 unités. Selon Kathleen Van De Vijver, les 5.000 premiers pantalons sont prêts et les suivants seront produits au cours de l'année.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content