Le chômage poursuit son repli dans les trois régions

©BELGAIMAGE

Bruxelles a signé son 58e mois consécutif de baisse annuelle du chômage en août. La tendance est identique tant au nord qu'au sud du pays et cela malgré l'arrivée des nouveaux diplômés sur le marché de l'emploi.

Bruxelles 

La Région bruxelloise comptait, fin août, 89.062 chercheurs d'emploi, soit 2.228 personnes de moins (-2,4%) à un an d'écart, pour un taux de chômage de 15,8%, selon les chiffres d'Actiris. A un mois d'écart, par rapport à juillet donc, le nombre de demandeurs d'emploi inoccupés dans la région capitale est en revanche en légère hausse d'1,5% ou 1.327 unités. En comparaison avec le mois d'août 2013, le nombre de chercheurs d'emploi a diminué de 22.426 unités, soit une baisse de 20,1% en six ans, souligne l'office régional de l'emploi à Bruxelles.

Le recul du chômage en août sur base annuelle s'observe dans toutes les catégories d'âge, à l'exception des 50 ans et plus. Bien qu'il atteigne encore un taux de 22,2%, le chômage des jeunes est en baisse continue depuis 75 mois en Région bruxelloise. Bruxelles comptait fin août 8.132 jeunes chercheurs d'emploi, soit 473 de moins sur un an (-5,5%). Le nombre de jeunes chercheurs d'emploi a baissé de 42,9% (-6.103) depuis 2013.  

Wallonie

-10,9%
sur un an
En Wallonie, c'est la baisse du chômage des jeunes âgés de 25 à moins de 30 ans qui est la plus marquée sur un an à -10,9%.

La Wallonie comptait, fin août, 214.818 demandeurs d'emploi inoccupés, ce qui représente une augmentation d'1,6%, ou de 3.247 personnes, par rapport à juillet mais une baisse de 5,3%, ou de 11.934 personnes, par rapport à août 2018, montrent les statistiques du Forem. La hausse à un mois d'écart s'explique par l'inscription de jeunes gens à la sortie de leurs études, qui débutent ainsi leur stage d'insertion professionnelle.

Toutes les classes d'âge sont en recul sur un an. Mais, c'est parmi les demandeurs d'emploi âgés de moins de 30 ans que les diminutions sont les plus marquées: -8,1% auprès des jeunes de moins de 25 ans et -10,9% parmi ceux âgés de 25 à moins de 30 ans

Flandre 

©Photo News

En Flandre, le chômage a poursuivi son recul en août, indiquait lundi le ministre flamand de l'Emploi Philippe Muyters. En comparaison avec le même mois en 2018, il y a ainsi eu 10.852 demandeurs d'emploi en moins, soit une baisse de 5,2%. Cela fait déjà environ quatre ans que ce mouvement de recul est ininterrompu. Fin août dernier, 196.433 chômeurs étaient inscrits auprès du VDAB, l'office de l'emploi au nord du pays.

Comme ailleurs en Belgique, ce repli se constate dans toutes les catégories d'âge, pour tous les niveaux d'instruction et parmi les demandeurs d'emploi tant de longue que de courte durée. "Le chômage en Flandre est en baisse depuis plus de quatre ans. Cela signifie qu'il y a 51.000 demandeurs d'emploi en moins par rapport à il y a quatre ans, soit environ un cinquième de moins", s'est félicité le ministre Muyters. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés