mon argent

Le nombre de multipropriétaires belges à l'étranger a doublé en 5 ans

©BELGAIMAGE

Chaque année, le nombre de multipropriétaires belges augmente, en Belgique mais aussi à l'étranger, où la hausse est fulgurante.

Entre 2015 et 2019, le nombre de multipropriétaires en Belgique a augmenté de 13,6%, selon les statistiques du SPF Finances.

Pour être précis, le nombre de déclarations distinctes de résidences secondaires en Belgique est passé de 773.293 en 2015 à 878.303 en 2019, soit une augmentation de plus de 100.000 déclarations de résidences secondaires. Parmi ces multipropriétaires, certains sont propriétaires d'une résidence secondaire pour leur propre loisir, d'autres de biens donnés en location, soit à des personnes physiques soit à des personnes morales.

Résidences secondaires à l'étranger

L'augmentation du nombre de Belges détenant une résidence secondaire à l'étranger est encore plus élevée sur la même période, puisque leur nombre a quasiment doublé (+97,5%). En 2015, on dénombrait 57.120 déclarations distinctes de résidences secondaires à l'étranger, un chiffre qui est passé à 112.809 déclarations en 2019.

+97,5%
Le nombre de propriétaires belges d'une seconde résidence à l'étranger a augmenté de 97,5% en cinq ans.

Impact des mesures de la BNB?

Le contexte actuel des taux bas stimule en effet le marché immobilier et incite certains investisseurs à placer leurs économies dans la brique. Une tendance que tente d'endiguer la Banque nationale de Belgique qui, depuis le 1er janvier 2020, a fixé des limites pour les quotités des crédits hypothécaires, essentiellement pour les investisseurs. Les crédits destinés au financement de l’investissement locatif ne pourront pas afficher une quotité supérieure à 80%. La BNB tolère une marge de 10% de la production annuelle, avec une limite fixée à 90% de quotité.

Les chiffres de 2021 (déclaration fiscale 2020) devraient donc permettre de constater si les mesures de la BNB ont eu un impact ou non sur l'augmentation du nombre de multipropriétaires en Belgique.

Nouvelle méthodologie

Le SPF Finances a changé cette année sa méthode de calcul pour chiffrer le nombre de propriétaires de secondes résidences en Belgique. Alors qu'il se basait précédemment sur le nombre de contribuables, il s'appuye désormais sur le nombre de déclarations distinctes.

"En effet, si on veut avoir une idée du nombre de résidences secondaires (c'est une estimation car un contribuable peut avoir plusieurs résidences secondaires), prendre le nombre de contribuables n'est pas une bonne idée car pour les couples en cas de communauté de biens, chaque conjoint reprend 50% de la seconde résidence et nous arrivons à un double comptage. C'est la raison pour laquelle c'est le nombre de déclarations qui est désormais indiqué", explique son porte-parole Francis Adyns.

Toutes les réponses à vos questions sur l’immobilier

Vous voulez acheter ou vendre, vous êtes locataire ou propriétaire, vous voulez construire ou rénover votre habitation ? Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l’immobilier se trouvent sur Mon Argent. Avec en prime, des analyses qui vous permettent de comprendre l’actualité immobilière et faire les meilleurs choix pour vos finances personnelles.

©Filip Ysenbaert

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés