Le PIB belge 2020 revu à la baisse

Contrairement aux autres secteurs de l'économie belge, l'industrie a enregistré un quatrième trimestre positif. ©AFP

L'économie belge s'est contractée de 0,2% au dernier trimestre 2020, selon la BNB. Sur l'ensemble de l'année, le PIB belge a chuté de 6,3%.

La Banque nationale (BNB) a revu à la baisse sa première estimation du produit intérieur brut (PIB) au quatrième trimestre 2020. Au lieu d'une légère progression de 0,1%, comme annoncé le 29 janvier dernier, la croissance s'est avérée négative de 0,2%. Cette deuxième estimation montre que l'impact du deuxième confinement sur l'économie a finalement été plus lourd que prévu.

-6,3%
Le PIB belge s'est contracté de 6,3% en 2020, c'est la plus grosse récession depuis 1945.

Cette correction pour le quatrième trimestre a forcément eu un impact sur la croissance de l'ensemble de l'année. Le PIB belge s'est contracté de 6,3% en 2020 contre -6,2% annoncé le 29 janvier.

L'agonie du secteur culturel

Dans les services, la valeur ajoutée a reculé de 6,4% en 2020, alors que l’activité dans ce secteur avait encore progressé de 1,6 % en 2019. La baisse la plus sévère a été observée dans les "arts, spectacles et activités récréatives et autres activités de services", où la valeur ajoutée a chuté de 19,8%.

-8,7%
La consommation des ménages s'est effondrée de 8,7% en 2020.

L’industrie a accusé un repli de 4,2% en 2020, après une croissance positive de 2,2% en 2019.

Les dépenses de consommation des ménages se sont inscrites en nette baisse, de 8,7%, tout comme leurs dépenses d’investissement (-8,1%). Quant à la consommation publique, elle a régressé de 0,9%, principalement en raison de la contraction des activités non essentielles dans les soins de santé.

Enfin, l’emploi a baissé en moyenne de 2.500 personnes en 2020 (-0,1%), alors qu’en 2019, l’emploi avait encore augmenté de 75.600 personnes (+1,6%).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés