Publicité
Publicité

Le recrutement intérimaire explose dans le secteur du management

Ces derniers mois, les offres d'emploi temporaire ont été nombreuses dans le secteur de la comptabilité, de la logistique et du commerce de détail, selon une étude menée par l'agence de recrutement Robert Half. ©Shutterstock

Les profils intérimaires reviennent en force dans le secteur d'activité du management, atteignant des niveaux de pré-pandémie, selon l'agence de recrutement Robert Half.

Au premier semestre 2021, les emplois temporaires dans le secteur du management ont connu une augmentation de 75% par rapport au second semestre de 2020, selon l'agence de recrutement spécialisé Robert Half Belgique. Ce chiffre est le reflet de la reprise de l'activité de ces derniers mois, après une année 2020 qui a vu un effondrement de l'économie, en raison de la pandémie de Covid-19. Certains secteurs comme l'industrie manufacturière peinent cependant à se redresser complètement.

"La tendance devrait se confirmer pour le troisième trimestre de 2021."
Joël Poilvache
Directeur chez Robert Half Belgique

Le bilan de ce premier semestre 2021 vient confirmer une reprise de l'activité intérimaire déjà amorcée au quatrième trimestre de 2020. "D'octobre à décembre 2020, les recrutements ont commencé à reprendre, après un début d'année compliqué pour les entreprises. La tendance de ces six premiers mois confirme la fin d'année que nous avons connue et devrait se confirmer pour le troisième trimestre de 2021", souligne Joël Poilvache, directeur chez Robert Half.

Le profil intérimaire s'avère toujours aussi intéressant pour les employeurs, malgré le redéploiement massif vers le télétravail qui s'est opéré depuis le début de la pandémie. L'agence de recrutement a d'ailleurs assisté - et assiste toujours - les intérimaires qui ne disposent pas du matériel adéquat pour travailler à distance. "Le télétravail ne concerne pas tous les secteurs que nous couvrons. Mais nous avons des ordinateurs et du matériel informatique pour permettre aux intérimaires de travailler depuis chez eux, si les employeurs ne sont pas en mesure de les équiper", indique le directeur de Robert Half.

"Nous avons créé des formations destinées aux intérimaires, afin qu'ils apprennent à travailler au mieux depuis leur domicile."
Joël Poilvache
Directeur chez Robert Half Belgique

Les profils qui se sont présentés auprès de l'agence de recrutement n'avaient, pour la majorité d'entre eux, jamais télétravaillé. "Il fallait répondre à cette nouveauté. Nous avons donc créé des formations destinées aux intérimaires, afin qu'ils apprennent à travailler au mieux depuis leur domicile", explique Joël Poilvache, qui n'exclut pas la possibilité de pérenniser ces formations dans le temps.

De temporaire à permanent

Les secteurs qui ont le plus employé de manière temporaire ces derniers mois sont la comptabilité, la logistique, le commerce de détail, l'industrie alimentaire et l'industrie manufacturière, selon les données collectées par Robert Half. La semaine passée, Acerta - organisation spécialisée dans la prestation de services - indiquait que les industries métallurgique et manufacturière peinaient encore à retrouver leur niveau d'effectifs d'avant la crise sanitaire, aussi bien pour les emplois intérimaires que permanents. Selon les données d'Acerta, au premier semestre 2021, les emplois dans ce secteur ont d'ailleurs connu une baisse de -4,9%.

La reprise de l'activité intérimaire est en règle générale annonciatrice d'une stabilisation du marché de l'emploi, avec à la clé des embauches. Comme le rappelle l'agence Robert Half, la tendance actuelle du recrutement d'intérimaires s'accompagne d'une tendance vers l'emploi permanent.

Dans sa mise à jour mensuelle, Federgon - la fédération qui représente les intérimaires - montre un ralentissement de l'activité intérimaire en juin 2021, confirmant la tendance à la stagnation qui s'observe depuis le début de l'année. L'indicateur de Federgon - qui rend compte du nombre d'heures d'intérim prestées d'un mois à l'autre - a atteint en mai (104,29) un nombre comparable à celui de février 2020 (108,83), soit un mois avant le premier confinement.

Chez Robert Half, rien n'indique pour l'heure un fléchissement dans le recrutement d'intérims. Selon le directeur de l'agence de recrutement, la période estivale permet notamment de dénicher des profils pour des postes vacants.

Le résumé

  • Au premier semestre 2021, il y a eu 75% de recrutement d'intérims en plus par rapport au second semestre 2020.
  • L'industrie manufacturière peine à se redresser.
  • La tendance de l'emploi temporaire s'accompagne d'une tendance à l'emploi permanent.
  • Le troisième trimestre devrait confirmer la tendance vers l'emploi du début d'année.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés