Publicité

Les Belges ont dépensé plus de 5,5 milliards d'euros en ligne au premier semestre

Les services, comme les voyages et les événements, représentent la majorité des dépenses effectuées en ligne. ©Photo News

Les confinements liés au covid ont favorisé les achats en ligne en Belgique. Malgré un retour progressif à la normale, la tendance se poursuit, note BeCommerce.

Les Belges ont continué de sortir leur carte bancaire depuis leur salon en 2021. Ils ont dépensé 5,56 milliards d'euros dans l'e-commerce au cours de la première moitié de l'année, contre 5,1 milliards durant la même période en 2020, a indiqué, ce mardi, BeCommerce, l'organisation qui représente les entreprises actives sur le marché numérique, dans son Market Monitor. "Une hausse impressionnante", selon l'étude.

+51%
La catégorie Food/Nearfood a connu la plus forte croissance en dépenses en ligne, avec une progression de 51% par rapport à la même période l'année précédente.

L'achat en ligne progresse depuis plusieurs années déjà auprès des consommateurs, mais cette tendance s'est évidemment accentuée dans le contexte de crise sanitaire et de fermetures des magasins.

"Il est intéressant de noter que cette tendance se poursuit alors que nous revenons peu à peu à la normale", remarque Sofie Geeroms, managing director de BeCommerce.

Deux fois plus de produits alimentaires achetés en ligne

Lors du deuxième trimestre de l'année, la catégorie Food/Nearfood (produits alimentaires, articles de ménage, aliments pour animaux) a connu la plus forte croissance en dépenses en ligne, avec une progression de 51% par rapport à la même période l'année précédente.

"Le consommateur a renoué avec sa vie d'avant au cours du trimestre écoulé, ce que l'on remarque aussi à travers les dépenses en ligne des Belges."
Sofie Geeroms
Managing director de BeCommerce

La part de ces achats reste toutefois limitée: 2% de toutes les dépenses effectuées en ligne au deuxième trimestre 2020, contre 4% au deuxième trimestre 2021.

Ce sont les services tels que les voyages ou les événements qui restent en première place des dépenses en ligne, avec 37% du total. "Le consommateur a renoué avec sa vie d'avant au cours du trimestre écoulé, ce que l'on remarque aussi à travers les dépenses en ligne des Belges", analyse Sofie Geeroms.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés