Les drones en Belgique, un potentiel de 1.000 nouveaux emplois

©BELGA

Selon une étude de PwC et Agoria, l’essor de l’industrie des drones entraînera la création d’un millier d’emplois nouveaux d’ici 2020, pour un chiffre d’affaires annuel de plus de 400 millions d’euros.

Faut-il encore un pilote dans l’avion? Plus systématiquement, au vu de l’essor spectaculaire que connaît depuis quelques années le petit monde des drones. Ce secteur jusqu’ici relativement confidentiel se prépare en effet à passer du stade des projets… pilotes au développement d’applications industrielles.

Une étude réalisée par Agoria, la fédération du secteur des technologies, et par le consultant PwC donne un aperçu chiffré de l’envol prochain de cette activité d’avenir.

D’ici 2020, l’économie des drones devrait ainsi entraîner la création de 1.000 emplois supplémentaires et générer un chiffre d’affaires de 408,9 millions d’euros par an. Ce ne sera sans doute qu’un début, au vu de prévisions mondiales tablant sur 4 millions de drones et 400.000 opérateurs dans le monde d’ici 2030 ou 2035.

©Mediafin

De nombreuses applications

Les utilisations possibles de drones sont nombreuses et diverses. Dans la gestion des infrastructures, le débouché offrant le potentiel de revenus le plus important, les drones permettent par exemple de réduire les coûts des inspections de maintenance. En agriculture, les maladies dans les exploitations pourront être détectées plus rapidement, et donc traitées plus efficacement. Il sera aussi plus facile d’évaluer le rendement des cultures.

Pour que les drones puissent prendre leur véritable envol, il reste néanmoins à aménager le régime légal. "La législation stimule l’innovation", souligne Floris Ampe, partner chez PwC.

La Belgique dispose depuis avril 2016 d’un cadre législatif régissant dans les grandes lignes le trafic des drones en Belgique. Il est ainsi possible d’exploiter des engins volants sans pilote pour inspecter des bâtiments ou des champs.

Mais cela ne suffit plus. D’ici le début de l’an prochain, une nouvelle législation européenne devrait voir le jour. Pour donner au secteur toutes les chances de se développer dans de bonnes conditions, Agoria plaide pour une transposition rapide – dans les six mois – de cette future directive en droit belge. Sans dispositions spécifiques, pour favoriser la meilleure insertion possible au sein du marché unique.

"D’ici juin, Belgocontrol proposera une appli permettant à chacun de vérifier où il peut faire voler un drone."
Johan Decuyper
CEO de Belgocontrol

Pour les auteurs de l’étude, une transposition rapide en droit belge permettrait de clarifier la situation pour le secteur, et donc de favoriser l’innovation. Elle permettrait notamment de favoriser la libre circulation des drones au-delà des frontières et d’introduire un permis européen.

Responsable de la sécurité du trafic aérien, Belgocontrol entend prendre sa part dans le développement du secteur des drones. "D’ici juin, Belgocontrol proposera une appli permettant à chacun de vérifier où il peut faire voler un drone", souligne son CEO, Johan Decuyper.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés