Publicité
Publicité

Les entrepreneurs n'ont jamais eu autant confiance en l'avenir

En Belgique aussi, la confiance dans l'économie a continué de croître en juillet. ©John Stapels Photography

L'indicateur de sentiment économique atteint son plus haut niveau historique, en Belgique comme en Europe. Mais la confiance pourrait commencer à plafonner.

Après avoir eu le moral dans les chaussettes avec l'arrivée de l'épidémie de coronavirus, les entrepreneurs européens reprennent confiance comme jamais. L'indicateur de sentiment économique de l'Union européenne (ESI), mesuré par la Commission européenne, est en hausse depuis six mois, reflétant une confiance dans l'efficacité de la lutte contre la pandémie. En ce mois de juillet, il atteint son plus haut niveau jamais mesuré depuis l'élaboration de l'outil, en 1985, passant de 117,1 à 118 (la valeur 100 correspondant à la moyenne entre 2000 et 2020). La hausse est plus franche encore pour la zone euro (de 117,9 à 119). Et le record est également mesuré en Belgique, où l'indicateur est passé ce mois-ci de 120 à 120,2.

Indicateur de sentiment économique.

Les perspectives d'emploi stagnent

La progression n'est cependant pas constante et l'amélioration observée en juillet marque franchement le pas, "cela suggère que l'indicateur approche d'un pic", indique la Commission dans la présentation des derniers résultats du sondage. D'autant que les attentes en matière d'emploi, un second indicateur de confiance, n'ont pas évolué ce mois-ci.

Le degré de confiance varie bien sûr selon les secteurs. Dans l'industrie, il est en progression pour le huitième mois consécutif, alors que les capitaines voient leurs carnets de commandes se remplir. Dans le secteur des services aussi, l'indicateur de confiance est en hausse – il a atteint son plus haut niveau depuis 2007.

"Comparée aux mois précédents, la dernière amélioration a été beaucoup plus faible, suggérant que l'indicateur approche de son pic."
Commission européenne

D'autre secteurs commencent par contre à marquer le pas. C'est le cas des dirigeants de la construction, qui voient à la fois le niveau de leurs cahiers de commandes stagner et leurs prévisions en matière d'emploi se détériorer. La confiance des patrons de la distribution a légèrement reculé elle aussi, après quatre mois de hausse soutenue. Dernier des indicateurs qu'agrège l'indice de confiance économique, celui de la confiance des consommateurs a plus franchement décliné, après être monté au-dessus de son niveau d'avant la pandémie.

Enfin, la confiance du secteur des banques et assurances, qui n'est pas prise en compte dans l'indicateur a, elle aussi, légèrement baissé: les attentes des gestionnaires du secteur en matière de demandes piquent du nez.

Si la tendance en Belgique suit comme souvent la tendance européenne d'assez près, le moral varie évidemment d'un pays à l'autre. Ainsi la confiance a-t-elle progressé très rapidement en France, assez vite aussi en Italie et en Espagne, alors qu'elle est restée plutôt stable en Allemagne et aux Pays-Bas, et qu'elle s'est légèrement dégradée en Pologne.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés