Les entreprises réduisent le recours à l'intérim

©BELGAIMAGE

Le recul du travail intérimaire pourrait annoncer un ralentissement de la croissance.

Pour la première fois en cinq ans, le nombre d’heures prestées par des intérimaires est en baisse dans les entreprises belges. C’est ce qui ressort des chiffres publiés récemment par Federgon, la fédération du secteur des services en ressources humaines. Après une période de croissance ininterrompue, le nombre d’heures prestées ainsi que le nombre d’intérimaires – corrigés pour tenir compte des effets saisonniers – affiche une légère baisse au cours des six derniers mois.

D’après Federgon, ce recul pourrait être annonciateur d’un léger ralentissement de la croissance économique. "C’est ce que nous pouvons déduire des données historiques", explique Paul Verschueren, responsable du service d’études de Federgon. Qui nuance: "Ces résultats peuvent aussi s’expliquer par la conversion de contrats temporaires (intérim) en contrats fixes. Ou encore, par le niveau de confiance plus élevé des entrepreneurs d’une part, et la pénurie de main d’œuvre d’autre part. Les entreprises ne veulent pas prendre le risque de passer à côté de la perle rare."

Randstad ne s’attend pas à une amélioration en Europe au cours du dernier trimestre 2018.

En d’autres termes: parallèlement à la baisse de la demande d’intérimaires, l’offre se réduit également, précisément parce que certains profils ne sont plus disponibles sur le marché.

Correction

Pour Philippe Ledent, économiste chez ING, ce recul du travail intérimaire s’explique en partie par le fait que ces deux dernières années, le marché de l’emploi a crû beaucoup plus vite que le PIB. "Le marché subit actuellement une correction, mais les estimations de croissance économique de la Banque nationale restent stables à 1,6%."

La baisse des statistiques de l’intérim se reflète en tout cas dans les résultats trimestriels (décevants) de la firme néerlandaise Randstad, le deuxième plus grand groupe de travail intérimaire au monde. Randstad ne s’attend pas à une amélioration en Europe au cours du dernier trimestre 2018.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect