Publicité

Les francophones moins satisfaits de leur patrimoine que les néerlandophones

Selon le baromètre des investisseurs d'ING, 48% des francophones considèrent que l'on est déjà riche à partir d'un patrimoine mobilier de 250.000 euros. Seuls 38% des néerlandophones partagent ce point de vue. ©Bloomberg

Selon le baromètre ING des investisseurs, seuls 29% des francophones ont ressenti une amélioration de la situation économique en août, contre 47% de néerlandophones.

Après avoir fait du sur place à 123 points en juillet, le "baromètre ING des investisseurs" s'est de nouveau replié à 116 points en août. L’enquête, menée par l'institut de données et d'études Kantar, en collaboration avec l’université de Gand, indique, en outre, que les francophones sont moins satisfaits de leur patrimoine que les néerlandophones.

43%
Des francophones
43% des francophones déclarent avoir ressenti une détérioration de la situation économique.

Alors que presque la moitié (47%) des néerlandophones ont observé une amélioration de la conjoncture au cours de ces derniers mois, ils sont seulement 29% à avoir fait ce constat dans le sud du pays.

Pas moins de 43% des francophones déclarent même avoir ressenti une détérioration de la situation économique. Ce sentiment est surtout ressenti par les femmes qui se réjouissent moins de leur patrimoine que les hommes (45% contre 60%).

La richesse, un concept relatif

Le baromètre révèle également qu’avec un patrimoine de 500.000 euros, pas moins de six investisseurs sur dix se sentiraient riches.

59%
Des moins de 35 ans
59% des moins de 35 ans se considèrent riches à partir d'un patrimoine mobilier de 250.000 euros.

Pour 12% des répondants, 50.000 euros suffisent déjà, alors que 8% d’entre eux évoquent un montant de 2,5 millions. En outre, 48% des francophones considèrent que l'on est déjà riche à partir de 250.000 euros, mais seuls 38% des néerlandophones partagent ce point de vue.

Une tendance aussi plus nuancée chez les plus jeunes. Ainsi, 59% des moins de 35 ans se considèrent riches à partir d'un patrimoine mobilier de 250.000 euros, alors que moins de 30% des investisseurs âgés entre 55 et 69 ans sont de cet avis.

Les attentes boursières restent élevées

Toujours selon le baromètre ING, les néerlandophones (68%) seraient plus satisfaits de la vie que les francophones (53%), les répondants disposant d’un patrimoine plus important étant généralement plus satisfaits.

39%
39% des sondés estiment que les cours vont continuer de grimper dans les trois prochains mois.

Par exemple, ceux qui ont un portefeuille de moins de 10.000 euros sont moins satisfaits de la vie (33%) que ceux qui ont un patrimoine investi de plus de 10.000 euros (65%).

Les attentes boursières restent cependant élevées: 39% des sondés estiment que les cours vont continuer de grimper dans les trois prochains mois, alors que 20% craignent plutôt une baisse. En quinze ans, la proportion d’investisseurs qui s’attendent à un rendement annuel de 10% du portefeuille d’actions a doublé pour passer de 10 à 21%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés