Les gros chiffres de l'absentéisme

©BELGAIMAGE

Le travailleur belge s'absente plus longtemps qu'avant pour cause de maladie. En moyenne, le Belge est malade 2,7 jours de plus qu'il y a 10 ans. En 2017, près de 62 % des travailleurs ont été absents au moins un jour pour maladie.

L'absentéisme pour cause de maladie a augmenté de 33% ces 10 dernières années, selon les calculs de SD Worx.

Comparaison:
· en 2008, le travailleur belge était absent en moyenne 9,4 jours par an pour raisons médicales
· la moyenne atteignait 12,1 jours en 2017.

Où note-t-on des différences? Cette augmentation est principalement due à l'absentéisme de longue durée, souligne SD Worx.

→ En 10 ans, le nombre de travailleurs absents entre un mois et un an pour cause de maladie a augmenté de près de 31,4%.

Sur 100 jours de travail, le Belge a donc été absent en moyenne 5,54 jours pour cause de maladie en 2017.

L'an dernier, le nombre de travailleurs absents pour une longue durée a atteint un sommet: près de 11,7% des travailleurs dans le secteur privé belge sont restés chez eux entre un mois et un an.

Mais si les absences sont plus longues, les travailleurs belges ne sont par contre pas fondamentalement plus nombreux à s'absenter. En 2008, 59,95% des travailleurs avaient été absents au moins un jour, la proportion restait assez stable l'an dernier (61,7%).

Ca coûte cher aux entreprises

"De plus en plus de Belges sont absents de plus en plus longtemps pour cause de maladie. Cela implique donc un coût qui ne doit pas être sous-estimé pour les entreprises", poursuit SD Worx. "En 2017, l'absentéisme pour cause de maladie a coûté aux entreprises belges en moyenne 1.010 euros par travailleur à temps plein. Il est donc important que les autorités et les employeurs continuent à prendre des mesures."

Que faire?

 "L'impact de l'absentéisme pour cause de maladie sur le fonctionnement quotidien d'un acteur logistique tel que DPD est important, explique Wim Focquet, HR Director auprès de DPD Belgium. En dressant un aperçu de l'historique de l'absentéisme, en identifiant et en anticipant les liens potentiels, nous pouvons alors réduire l'absentéisme. Un tel modèle prédictif fait donc véritablement la différence pour notre organisation. Il nous permet en effet d'obtenir des informations concernant les leviers spécifiques sur lesquels nous pouvons agir de manière orientée et préventive."

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés