Patrons et syndicats créent ensemble Invest for Jobs

La présidence du conseil d’administration d’Invest for Jobs revient à Nico Cué, secrétaire général de la FGTB Métallo. ©BELGA

Patronat et syndicats du secteur métal créent Invest for Jobs, un fonds de placement collectif géré paritairement. Doté de 100 millions d’euros (pour commencer), il investira dans des sociétés belges non cotées. Avec un double objectif: rendement financier mais aussi soutien à l’emploi local.

C’est une première en Belgique. Patronat et syndicats du secteur métal viennent de créer un fonds de placement paritaire, Invest for Jobs. Sa mission sera d’investir à long terme dans des entreprises belges non cotées, avec un double objectif: dégager un rendement financier raisonnable mais aussi soutenir l’emploi.

C’est écrit noir sur blanc dans les statuts de cet organisme de placement collectif alternatif, constitué dans les derniers jours de l’année dernière: les investissements d’Invest for Jobs devront "faire bénéficier ses actionnaires des résultats de la gestion de ses actifs, mais également avec pour objectif de promouvoir l’aide et le soutien à l’emploi en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie en contribuant à maintenir ou à créer des emplois locaux, durables et non délocalisables".

100 millions, voire plus

Constitué pour une période de 30 ans, ce fonds d’un genre nouveau a été doté de 100 millions d’euros, apportés par le Fonds de pension et le Fonds de sécurité d’existence du secteur métal, nous explique-t-on à bonnes sources. Il est prévu que les moyens d’Invest for Jobs puissent être portés à 200 millions d’euros. Le fonds ne s’est pas fixé de limite sectorielle, même si on peut imaginer qu’il suivra de près le secteur dont il provient.

La gestion d’Invest for Jobs a été confiée à l’Anversois Eric Jonkers, financier spécialisé dans les fonds d’investissement, et Marc Bolland, bourgmestre PS de Blegny, près de Liège.

Quand au conseil d’administration, il est composé à parts égales de représentants des syndicats, du patronat et d’administrateurs indépendants parmi lesquels Jan Cerfontaine, le président d’Argenta Bank.

La présidence du conseil d’administration d’Invest for Jobs revient à Nico Cué, secrétaire général de la FGTB Métallo, et la vice-présidence à Stephan Vanhaverbeke, directeur des affaires sociales d’Agoria, la fédération patronale de l’industrie technologique. Gestion paritaire, on vous disait.

"Ce n’est pas tous les jours"

Passée la phase de mise en route, les premiers dossiers d’investissement devraient être concrétisés après l’été.

Le fonds visera différents types d’actifs: participations minoritaires dans des sociétés belges non cotées, infrastructures (écoles, hôpitaux, prisons, etc.), biens immobiliers ou encore des partenariats public-privé.

"On voit assez patronat et syndicats s’affronter. Cette fois, ils s’engagent ensemble dans un projet positif pour l’économie réelle belge", se réjouit un proche du dossier. "Ce n’est pas tous les jours qu’on peut en dire autant."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés