Publicité

Prix à la pompe: vers la réintroduction du cliquet inversé?

Le cliquet inversé pourrait faire sa réapparition alors que le prix du diesel a atteint un nouveau record ce mercredi. ©BELGAIMAGE

Le ministre des Finances Vincent Van Peteghem plaide pour la réintroduction du "cliquet inversé", un système qui permet de plafonner temporairement l'augmentation des prix de l'essence et du diesel.

Le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V), a plaidé jeudi à la Chambre en faveur de la réintroduction temporaire du "cliquet inversé", avec lequel les augmentations des prix de l'essence et du diesel peuvent être quelque peu plafonnées. Le ministre des Finances souhaite, de cette façon, amortir les fortes hausses de prix pour les ménages.

"Nous espérons, bien sûr, que les prix du marché se normaliseront bientôt, mais nous ne pouvons pas laisser nos ménages à leur sort en attendant."
Vincent Van Peteghem
Ministre des Finances (CD&V)

Dans un système de cliquet inversé, les droits d'accises diminuent lorsque les prix maximaux atteignent un certain niveau. Si les prix à la pompe baissent, les droits d'accises augmenteront à nouveau.

Pas une première en Belgique

Le cliquet inversé a été appliqué pour la première fois en 2005. Par la suite, la mesure a été réintroduite à plusieurs reprises, la dernière fois uniquement pour le diesel par le gouvernement Michel de fin 2015 à 2018.

"Nous espérons, bien sûr, que les prix du marché se normaliseront bientôt, mais nous ne pouvons pas laisser nos ménages à leur sort en attendant", a déclaré Vincent Van Peteghem en réponse aux questions des députés Wouter Vermeersch (Vlaams Belang) et Raoul Hedebouw (PTB) en séance plénière.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés