Quand Ducarme fait casquer Dermine

Denis Ducarme (MR), ministre fédéral des Indépendants, PME et classes moyennes. ©Photo News

Alors, vrai ou faux casque?

Cela a chauffé un peu entre Denis Ducarme et Thomas Dermine... "La prochaine fois que nous abordons avec le secrétaire d’État la question du plan de relance, s’il nous donne encore si peu d’information, qu’il vienne avec un casque, mais alors un gros!",  a lâché mercredi en commission de l’Économie de la Chambre un Denis Ducarme (MR) décidément très remonté contre le secrétaire d’État à la relance Thomas Dermine (PS), à qui il reproche de ne pas aider spécifiquement les secteurs les plus affectés par la crise du coronavirus.

On suppose que le parlementaire libéral ne va pas mettre sa menace à exécution et en venir aux mains, mais il a été tout sauf tendre lors de cette séance, cherchant même à faire appliquer à Thomas Dermine la toute nouvelle règle qui venait d’être décidée en conférence des présidents, qui est de ne plus donner la parole à un interlocuteur qui n’est pas muni d’un casque - une mesure destinée à faciliter le travail de traduction, en cette période où les réunions se tiennent en partie à distance.

Thomas Dermine, qui avait compris que la séance aurait lieu uniquement par vidéoconférence et intervenait depuis son bureau, a eu beau s’excuser auprès des interprètes pour sa méconnaissance du règlement concernant les casques et aller chercher les écouteurs de son smartphone, cela n’a pas suffi à Denis Ducarme. "Ce n’est pas vraiment un vrai casque", s’est plaint ce dernier. "Ah, il faut un casque de pilote d’avion?", s’est étonné Dermine.

La commission de l’Économie avait pourtant commencé dans une ambiance bon enfant, plusieurs parlementaires félicitant le secrétaire d’État pour la récente naissance de sa fille - la N-VA lui avait même préparé une petite carte en français, qu’elle a promis de lui remettre quand il viendrait en personne apporter les dragées.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés