Publicité
analyse

Que peuvent faire les indépendants qui ont tout perdu?

À Verviers, ce vendredi matin. L'eau se retire, mais les commerces sont sinistrés. ©Photo News

Différentes aides sont accessibles aux indépendants et entreprises sinistrés: droit passerelle spécial, report des cotisations, aide psychologique, avance des assurances...

De nombreux indépendants ont perdu, dans les intempéries, tout ce qui leur permettait d'exercer leur activité, tout ce qui faisait leur vie. Local inondé, frigo emporté, four détruit, marchandises disparues dans les flots... Et ils ont le moral à zéro.

Il sera impossible pour ces indépendants de relancer directement leur affaire quand l'eau se sera retirée. Comment vont-ils s'en sortir? Où doivent-ils demander de l'aide?

Un revenu de remplacement

Côté revenus, les indépendants touchés pourront bénéficier du droit passerelle "interruption forcée" et d'une dispense des cotisations sociales pour le 3e trimestre de 2021.

1.291,69
EURos
Le droit passerelle "interruption forcée" (catastrophe naturelle) s'élève à 1.291,69 euros par mois pour un indépendant sans personne à charge.

Le droit passerelle "interruption forcée" (catastrophe naturelle) s'adresse à ceux qui ne bénéficient pas déjà du double droit passerelle de crise ou du droit passerelle "baisse du chiffre d’affaires en raison du covid".

Le montant de la prestation est proportionnel à la durée de l’interruption par période de 7 jours consécutifs. Pour une première période de 7 jours, il s'élève à 322,92 euros sans personne à charge et 403,53 euros avec personne à charge. Il va jusqu’à 1.291,69 euros et 1.614,10 euros bruts au-delà de 28 jours.

En outre, David Clarinval, ministre libéral des Indépendants, a annoncé que les professionnels sinistrés pourront bénéficier d’une dispense des cotisations sociales pour le 3e trimestre de 2021. Une procédure de demande simplifiée est mise en place par les caisses d’assurances sociales, les indépendants peuvent la trouver sur le site internet de leur caisse.

Pour redémarrer

Du côté de la Région wallonne, la Sowalfin compte accorder des prêts immédiats aux indépendants et entreprises affectés par les crues, pour les aider à faire face à l’urgence. 125 millions d'euros maximum seront mobilisés pour couvrir 2.500 prêts d'un montant maximal de 50.000 euros.

Il est conseillé de préparer son dossier d'assurance en prenant un maximum de photos et en réunissant factures et preuves d'achats du matériel endommagé ou disparu.

Les indépendants sinistrés doivent prévenir leur courtier des dégâts, afin d'ouvrir un dossier. C'est leur assurance incendie - risques simples (la même que celle des particuliers) qui peut intervenir pour ces dommages.

Comme les experts vont être fort sollicités dans les prochains jours, il est recommandé de bien se préparer, en prenant des photos des dégâts, notamment du local, du matériel ou des matières premières abîmés. Il est recommandé de ne rien jeter trop vite. Il faut aussi recueillir un maximum de documents, comme les factures ou autres preuves d'achat du matériel disparu ou endommagé.

Lors des catastrophes importantes, les assurances, submergées par les demandes, ont coutume d'accorder des avances aux sinistrés, pour leur permettre de se relancer avant que leur dossier ne soit totalement bouclé.

Mauvaises surprises pour certains

Les entreprises, elles, n'ont pas d'office les risques d'inondations inclus dans leur assurance incendie. C'est un risque supplémentaire auquel elles peuvent souscrire en option, ou pas, au risque de mauvaises surprises lorsque de telles crues atteignent des zones réputées "non inondables"...

Ces inondations devraient être reconnues comme calamité naturelle publique par les Régions. Il faudra définir le périmètre concerné sur base d’un rapport de l’Institut royal météorologique.

Le Fonds des calamités indemnise spécifiquement les dommages agricoles ou horticoles. Mais il peut aussi intervenir pour les véhicules qui sont en perte totale ou endommagés, en faveur des personnes qui ne possèdent pas d'omnium. Cette intervention reste néanmoins limitée.

Et pour le moral?

Rappelons encore que les indépendants se sentant en détresse psychologique peuvent appeler le numéro gratuit 0800/30025 et ont également droit à 8 séances de soins psychologiques gratuites.

Le résumé

  • Les indépendants sinistrés doivent rapidement contacter leur courtier d'assurance et leur caisse d'assurance sociale.
  • Ils peuvent bénéficier d'un droit passerelle et d'un report de cotisation.
  • Leur assurance peut leur verser des avances.
  • Des prêts d'urgence existent, ainsi qu'une aide psychologique gratuite.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés