Quel est le taux de chômage dans votre région ?

©BELGA

La Région bruxelloise garde un taux de chômage largement au-dessus de la moyenne européenne, surtout chez les jeunes. A l'inverse de la Wallonie, la Flandre a vu le chômage légèrement reculer.

En 2014, le taux de chômage dans l'Union européenne oscillait entre 2,5% à Prague et 34,8% en Andalousie. L'écart important des données publiées par Eurostat ne reflète cependant pas la moyenne du continent. L'an dernier, le taux de chômage dans l'Union s'est élevé à 10,1%, en recul de 0,7 point sur base annuelle.

Plus forte baisse du chômage à Namur

  • En Belgique, le taux de chômage a augmenté de 0,1 point. A 8,5% sur l'ensemble du territoire, il reste malgré tout bien en-dessous de la moyenne européenne.  
  • A Bruxelles, le chômage recule de 0,9 point. C'est pourtant la région où le chômage reste le plus présent avec 18,3% de la population à la recherche d'un emploi. Chez les moins de 24 ans, le taux de chômage dans la capitale grimpe même à 39,5%.
  • En Wallonie, la province de Namur est la seule à voir le nombre de demandeurs d'emploi diminuer sur un an (-1,5 point). Sur l'ensemble de la région, le taux de chômage est en hausse de 0,5 point à 11,8%. La plus forte augmentation est constatée dans la province du Hainaut.
  • En Flandre, c'est quasi le statu quo. Le taux de chômage flamand s'affiche en 2014 à 5,1% (+0,1 point).

Votre région se situe-t-elle au-dessus de la moyenne européenne de 10,1% ?

Découvrez les chiffres par province en cliquant sur notre carte interactive (en vert si vous êtes en-dessous et en rouge si vous êtes au-dessus de la moyenne)

 

Une région sur cinq avec un taux de chômage inférieur à 5%

La région de Prague est la seule non-allemande du top 10 des plus faibles taux de chômage en Europe. A l'autre bout classement, cinq régions espagnoles ferment la marche avec des taux allant de 29% à presque 35%.

©Eurostat

C'est aussi en Allemagne que l'on recense les plus faibles de taux de chômage chez les jeunes, de 3,7% en Haute-Bavière à 7,4% en Basse-Saxe. Le Tirol italien est également relativement épargné avec une proportion de 6% de chômeurs de moins de 25 ans. Les régions les plus affectées par le chômage des jeunes sont celles du sud de l'Europe; en Grèce, en Espagne et en Italie. L'Epire, dans l'ouest de la Grèce enregistrait notamment une proportion de 69,6% en 2014.

Le proportion du chômage de longue durée, qui correspond au pourcentage des chômeurs étant sans emploi depuis douze mois ou plus, a quant à elle crû de 2,1% en 2014 pour s'établir à 49,3%. C'est en Suède que les taux étaient les moins élevés (de 14,8% à 22% selon les régions) et en Grèce qu'ils étaient les plus conséquents (de 44,6 à 77,3%).



 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés