Quels moyens financiers pour Fornieri?

©BELGAIMAGE

François Fornieri jouera un rôle clé dans les cessions prévues par Nethys, puisqu’il reprendra Win via Ardentia Tech et Elicio avec le groupe John Cockerill via Ardentia Holding.

Pour Win, il a évoqué l’apport de 15 millions d’euros avec un consortium d’investisseurs. Pour Elicio, le schéma s’annonce plus complexe: la société d’énergie renouvelable est endettée à hauteur de 700 millions et devra faire l’objet d’importants réinvestissements dans les années à venir. On présume que le gros de l’effort sera fourni ici par John Cockerill plutôt que par le fondateur de Mithra Pharmaceuticals.

La participation du fondateur dans Mithra vaut 293 millions au cours de mardi.

Il n’empêche que, même s’il entend surtout fédérer d’autres investisseurs autour de lui, ce plan soulève la question des moyens financiers dont dispose Fornieri. Le site d’info De Rijkste Belgen évalue sa fortune personnelle à 356 millions d’euros. Cela lui vaut la 61e place des Belges les plus riches.

 

Le gros de ses avoirs repose, sans surprise, sur sa participation dans Mithra Pharma, la société qu’il a créée à partir de rien en 1999 à l’Université de Liège (spin-off). Deux dates phares sont à retenir dans son ascension: en 2013, quand il a vendu Uteron Pharma à Watson pour 305 millions de dollars; en juin 2015 quand Mithra a été introduite sur Euronext Bruxelles en levant au passage quelque 80 millions d’euros.

©Mediafin

Mardi, l’action Mithra cotait à 27,90 euros à mi-séance. À ce cours-là, les 10,5 millions d’actions que François Fornieri détient (34%) valent 293 millions d’euros: c’est le gros de sa fortune. Mais l’homme d’affaires possède quelques autres cordes à son arc. Il utilise le plus souvent son holding Yima pour prendre des participations dans divers secteurs d’activité en région liégeoise: dans la société de sécurité Protection Unit, dans la firme de relations publiques Vitamine Events (avec Philippe Stassen), dans Millésime Chocolat et dans des firmes immobilières. Il gère par ailleurs une troisième société battant pavillon "Ardentia": Ardentia Immo. Une quatrième, Ardentia Invest, a été dissoute en 2015.

Tout ça n’est pas très liquide, sauf dividendes éventuels.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect