Remplacement des F-16: nouvelle charge du sp.a contre Vandeput

©BELGA

Les socialistes flamands s'indignent d'un document de 2015 provenant du cabinet du ministre de la Défense et faisant état d'un grand appétit pour "un avion de combat de cinquième génération". Ce qui correspond à la définition américaine du F-35.

Un document issu du cabinet du ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) fait dire au sp.a que le choix pour les F-35 de Lockheed Martin en remplacement des F-16 est arrêté depuis longtemps. Le ministre affirme pour sa part qu'il s'agit "d'un seul des dizaines de documents circulant" dans le cadre de ce dossier sensible.

©BELGA

Le document en question date de mars 2015 et révélé par De Standaard et de la VRT. Le texte fait état d'un grand appétit pour "un avion de combat de cinquième génération". Ce concept de cinquième génération est utilisé principalement par les Américains, qui en ont fait un argument de vente du F-35. Il comprend généralement la notion de furtivité (la capacité d'échapper aux radars), mais également la fusion de données (un ordinateur agrège toutes les données des différents capteurs), la capacité de transmission massive de données avec d'autres appareils, des nouveaux radars plus performants et la "supercroisière" (la capacité à voler au-delà de la vitesse du son sans postcombustion). Le Rafale française, l'Eurofighter européen et le Gripen NG suédois affichent eux aussi la plupart de ces caractéristiques, le F-35 faisant surtout la différence sur le critère de la furtivité.   

Le texte pointe également "la capacité de dissuasion nucléaire" des chasseurs-bombardiers. "La Belgique, en tant que pays hôte du siège OTAN, souhaite rester un partenaire durable et fiable et veut participer à la capacité nucléaire de l'alliance", indique la fiche.

Selon le député Dirk Van der Maelen (sp.a), qui a pu consulter le document, toute la procédure de remplacement des F-16 n'est qu'une "arnaque". "Le choix des F-35 est arrêté depuis 2015. Le ministre Vandeput a toujours nié que la capacité nucléaire était un critère important dans le choix, mais cela ne correspond pas à la réalité", estime le socialiste. Pour lui, le ministre et son cabinet avaient déjà décidé d'opter pour les F-35 avant le début des négociations et l'élaboration de la Vision Stratégique. Il demande que les audits actuellement menés soient étendus au cabinet du ministre.

Qu'en dit le ministre? Le ministre Vandeput affirme que le document qui a fuité fait partie de dizaines de documents qui ont circulé lors des sessions de brainstorming. "Il date d'avant les négociations sur la Vision Stratégique. Je ne pense même pas qu'il m'ait été présenté sous cette forme."  "Dirk Van der Maelen voit des fantômes", réplique le Ministre à l'encontre du député.  Ce document "n'a rien de super important", avance le ministre. "La seule chose qui compte est la Vision Stratégique (le fil rouge pour la politique de défense jusque 2030, ndlr.), comme elle a été présentée au gouvernement et dont le préambule a été validé. Tout le reste est nul et non avenu."  Le ministre fait valoir que ce qui importe est ce qu'il fait des avis qui lui sont remis. "Qu'il y ait plusieurs avis, que mes collaborateurs fassent parfois des propositions avec lesquelles je ne suis pas d'accord, je ne peux que l'espérer."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n