mon argent

Seuls 0,5% des employés ont vu leur salaire baisser en 2020

Près d'un employé sur deux a même vu son salaire augmenter durant cette période.

Entre les mois de janvier et mai de cette année, seuls 5 employés sur 1.000 ont observé une baisse de salaire, relève une enquête d’Acerta. Le prestataire de services RH s’attend à ce que ce phénomène reste marginal cette année.

La crise du coronavirus n’a pas encore entraîné de nombreuses réductions de salaires, constate Acerta après avoir mené une enquête auprès de 32.000 employeurs. Sur les cinq premiers mois de 2020 (entre janvier et mai), seuls 5 employés sur 1.000 ont vu leur salaire mensuel baisser, soit 0,5% d'entre eux. La réduction s’élevait en moyenne, pour les personnes concernées, à 11,29%. Acerta, qui a examiné le salaire que ces employés auraient reçu s’il n’y avait pas eu de suspension du contrat, explique cette très faible baisse des salaires par l’introduction rapide du système de chômage temporaire suite à la crise du coronavirus. "Cela a donné aux entreprises l’opportunité de limiter facilement et efficacement les coûts salariaux, de sorte qu’il ne devait pas être question de baisse de salaire", détaille le prestataire de services RH.

11,29
%
La réduction salariale pour les employés concernés s’élevait en moyenne à 11,29%.

Si certains secteurs sont plus impactés que d’autres par la crise du coronavirus, Acerta constate que ces réductions salariales ont été observées dans tous les secteurs (finances, services, commerce, industrie...) sans que l’un soit plus touché qu’un autre. 

Phénomène marginal

Le spécialiste RH s'attend à ce que le phénomène reste marginal pour les prochains mois de 2020, puisque le chômage temporaire dans le cadre du coronavirus est prolongé. Si des réductions salariales entrent en jeu dans les entreprises, elles auront plutôt lieu l’année prochaine. "Ce qui est possible, c’est que cette baisse de salaire s’accompagne d’une diminution de la durée du travail", anticipe Catherine Langenaeken, senior consultant legal & reward chez Acerta. 

Acerta observe que près de la moitié des employés (48,86%) ont bénéficié d'une augmentation durant la même période. "Ces chiffres peuvent s’expliquer de différentes manières. Les mois de janvier et février précédaient la crise. De plus, une crise ne peut pas défaire des accords précédemment conclus. L’indexation et les augmentations barémiques ne disparaissent pas en raison de la crise", explique Catherine Langenaeke.

"Une réduction du salaire ne peut faire l’objet d’une décision unilatérale."
Catherine Langenaeken
Senior consultant legal & reward chez Acerta

Votre employeur peut-il baisser votre salaire?

"Une réduction du salaire ne peut faire l’objet d’une décision unilatérale. Elle doit être convenue dans une convention collective de travail conclue avec les syndicats ou dans une annexe individuelle au contrat de travail avec le travailleur concerné. Même si toute une série d’entreprises demandaient à leurs travailleurs de restituer une partie de leur salaire, la probabilité qu’un accord à ce sujet voie le jour est assez réduite", conclut Catherine Langenaeken.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés