Un francophone devient n°2 de l'armée belge

©BELGA

D'importants changements sont annoncés au sein du ministère de la Défense. Michel Hofman devient "numéro deux" officiel des forces armées.

Le ministère de la Défense a annoncé un vaste remaniement de la hiérarchie militaire. La réintroduction de la fonction de vice-chef de la Défense (Vchod) entraîne un petit jeu de chaises musicales. Cette fonction, créée en 2002 puis supprimée en 2010, est désormais confiée au vice-amiral Michel Hofman. Celui-ci devient "numéro deux" officiel des forces armées.

L'amiral Hofman, un francophone, était jusqu'au 12 juin sous-chef d'état-major chargé des opérations et de l'entraînement (Ops&Trg en jargon), ce qui en faisait déjà de facto le principal adjoint du chef de la Défense (Chod), le général Marc Compernol, un néerlandophone.

Sa désignation comme vice-Chod a entraîné, à la même date, son remplacement comme sous-chef d'état-major opérations et entraînement ad interim par le général-major Johan Peeters, qui était jusque là adjoint (DACOS Ops) du général Compernol.

Le représentant permanent de la Belgique auprès des Comités militaires de l'Union européenne et de l'Otan, le lieutenant-général Philippe Grosdent, quittera le service actif le 1er janvier 2018. Il sera remplacé par le général de brigade Xavier Watteeuw, nommé au grade de général-major le 26 juin prochain.

Ces annonces ont été faites par le ministre de la Défense, Steven Vandeput, et le Chod dans un message adressé à l'ensemble du personnel du département.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés