Un "pass" aérien de 149 euros pour découvrir la Belgique

©BELGA

Brussels Airlines et différents acteurs (Brussels Airport, SNCB, visit.brussels, etc.) lancent le "Hi Belgium Pass" pour attirer des touristes en Belgique. L’objectif est d’offrir un city trip durant un long week-end à 149 euros tout compris pour découvrir les merveilles du royaume. L’offre est valable au départ de 50 villes européennes. L’objectif est d’attirer quelque 10.000 touristes supplémentaires à l’année.

Après deux mois de négociations, Brussels Airlines et plusieurs partenaires lancent un produit unique pour attirer les touristes en Belgique. L’objectif est de leur donner envie de découvrir les trésors du royaume à un prix très démocratique. "Nous sommes convaincus que nos villes et nos régions sont extraordinaires et valent la peine d’être vues. C’est un produit fantastique pour inciter les touristes à venir en Belgique plutôt qu’en Italie. C’est un passeport pour passer de bons moments inoubliables", a déclaré vendredi Bernard Gustin, CEO de Brussels Airlines lors de la présentation du "Hi Belgium Pass".

Pour 149 euros tout compris, le touriste européen bénéficie d’un transport aérien aller-retour, d’un libre parcours sur le réseau intérieur de la SNCB et des tickets gratuits pour visiter des attractions touristiques (musées, etc.) dans deux villes belges de son choix qui participent à la démarche (Anvers, Bruxelles, Bruges, Gand, Louvain, Liège et Malines). L’offre est valable au départ de 50 villes européennes. Elle est valable pour toute l’année. La seule condition est que le touriste arrive en Belgique le jeudi et repart au plus tard le mardi suivant. En clair, il s’agit d’un city trip durant un long week-end pour pas cher. "Hi Belgium Pass est une belle initiative à laquelle la SNCB est fière de participer. Le but n’est pas financier, mais de contribuer à la promotion de la Belgique. La SNCB veut jouer un rôle de premier plan au niveau des voyages de loisirs", renchérit Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB.

Plus 10.000 touristes

Vu le montant du produit, "Hi Belgium Pass" ne couvrira certainement pas les frais de ses initiateurs. Ce qui rend la démarche louable. "L’union fait la force. Vu l’impact négatif des attentats du 22 mars 2016, on s’est dit qu’il était de notre responsabilité, sociétés privées ou entités publiques, de repositionner notre pays là où il doit être", enchaîne Bernard Gustin. Il rappelle que le cercle des partenaires n’est pas fermé. Il serait donc logique que la Stib, De Lijn ou le Tec le rejoignent. "Il était évident qu’il fallait faire quelque chose pour promouvoir la Belgique avec un service de qualité", poursuit Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport, rappelant au passage que l’aéroport national est le premier point de contact pour de nombreux touristes. Une campagne vient d’être lancée dans 18 pays européens pour faire connaître le nouveau produit de Brussels Airlines and Co. D’autres acteurs participent à l’offre (Tourisme Flandre, visit.brussels, Villes). "2016 a été une année sombre pour le tourisme à Bruxelles, or 35.000 emplois dépendent du secteur. Le dynamisme revient et une telle offre ne peut que le renforcer. Bruxelles est la porte d’entrée touristique de la Belgique", dit Philippe Close, échevin du Tourisme à la Ville de Bruxelles.

Les promoteurs du nouveau produit se refusent à donner publiquement un objectif chiffré, mais selon nos informations, Brussels Airlines tablerait sur quelque 10.000 touristes en plus par an grâce à "Hi Belgium Pass".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés