Un premier trimestre noir pour les faillites

©Photo News

Au mois de mars dernier, 1.008 entreprises ont mis la clé sous le paillasson soit 18,5% de plus qu'en mars 2016. Pour l'ensemble du trimestre, la hausse du nombre de faillites est proche des 10% sur un an. Les secteurs de l'Horeca, de la construction et des transports sont les plus touchés.

Le baromètre mensuel des faillites établi par le bureau Graydon fait mal aux yeux. En mars dernier, 1.008 sociétés ont dû mettre un terme à leurs activités, soit 18,5% de faillites en plus qu'il y a un an. Ce chiffre tranche avec l'optimisme affiché fin 2016 où le climat des affaires était au beau fixe. Graydon avait alors épinglé un recul de 5% des faillites pour l'année 2016.

Sur les trois premiers mois de l'année, le nombre de cessations d'activités a gonflé de 9,5% par rapport au premier trimestre 2016 avec 2.767 faillites déclarées, "nous égalons les niveaux records constatés aux premiers trimestres 2013 à 2015", précise Eric Van den Broele, responsable de l'étude de Graydon.

Descente aux enfers pour l'Horeca wallon

L'Horeca reste le secteur le plus touché. Au premier trimestre, on y dénombre 546 faillites, soit deux fois plus qu'en 2016. Le chiffre cache de fortes disparités régionales puisqu'en Flandre (-2%) et surtout à Bruxelles (-21,1%) les dépôts de bilan sont en recul. Les faillites dans l'Horeca wallon affichent quant à elles un triste bond de 19,2% sur les trois premiers mois de l'année.

Sur la même période, la construction connaît encore une montée à deux chiffres (+12,2%) du nombre de déconfitures. La hausse est encore plus impressionnante dans le secteur du transport confronté, tout comme dans la construction, au problème du dumping social (+20,5%). Les transporteurs vont également devoir composer avec une augmentation de la taxe kilométrique prévue pour le mois de juillet.

©Graydon

La Flandre orientale est la région la plus touchée par les faillites (398). Au premier trimestre 2017, 112 cas de plus y sont déclarés, ce qui représente une envolée de 39,7% sur un an. "C'est un record absolu pour cette province", note Eric Van den Broele qui ajoute que "la province est responsable de près de la moitié du nombre de faillites à l'échelle fédérale". Le Brabant wallon n'est pas épargné. On y constate 103 faillites au premier trimestre. C'est 37,3% de plus qu'il y a un an.

 


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés