analyse

L'affaire Dimitri Fourny, nouveau coup dur pour le cdH

©BELGA

La Justice pointe des soupçons d’utilisation de fausses procurations dans le cadre des élections communales d’octobre 2018 à Neufchâteau. Pas moins de 21 personnes ont été inculpées, dont le député-bourgmestre cdH Dimitri Fourny.

Que s’est-il passé à Neufchâteau lors des élections communales du 14 octobre 2018? Dans ce récit, où les soupçons portent sur une fraude lors du scrutin électoral, rappelons avant tout que la présomption d’innocence demeure. Cette précaution est importante même si le parquet du Luxembourg a communiqué ce jeudi que 21 personnes ont été inculpées dans un contexte de "suspicion d’utilisation de fausses procurations dans le cadre des élections".

L’affaire du home du Clos du seigneur

L’instruction judiciaire, ouverte à l’initiative du parquet, porte sur le problème de procurations émises au nom de résidents du home le Clos du seigneur à Neufchâteau, qui ne pouvaient participer physiquement au scrutin communal. "L’enquête a permis de mettre en évidence l’existence de 18 procurations litigieuses, qui auraient été utilisées dans le but de procurer des suffrages à la liste Agir ensemble", a fait savoir le parquet du procureur du roi du Luxembourg.

Derrière cette liste, on trouve notamment le député-bourgmestre cdH Dimitri Fourny. "Dans ce contexte, le juge d’instruction vient de procéder à l’inculpation de 21 personnes, dont 17 étaient reprises comme mandataires dans les procurations litigieuses. Parmi les inculpés figurent trois candidats de la liste Agir ensemble, ainsi qu’une personne tierce", précise encore le parquet sans donner les noms des personnes inculpées.

Les chefs d’inculpation sont lourds. Le parquet parle de faux en écriture et usage de faux, abus de confiance avec la circonstance d’abus de faiblesse d’une personne en situation de vulnérabilité, ainsi que participation à une association de malfaiteurs, dont deux personnes ont été qualifiées de dirigeantes.

"Je ne suis pas un malfaiteur"

Dans l’après-midi, le député-bourgmestre Dimitri Fourny a admis, lors d’un point presse tenu à Neufchâteau, qu’il était repris dans la liste des personnes inculpées. "Il me revient par mon conseil que je serais une de ces personnes. Je n’ai pas plus d’informations pour l’instant", a-t-il déclaré en expliquant qu’il n’avait pas pu prendre connaissance lui-même de son inculpation faute d’avoir pu récupérer le recommandé envoyé par le juge d’instruction mais bloqué chez bpost. "Mais je reste calme, je veux continuer d’avancer et je répondrai en toute transparence à toutes les questions des enquêteurs. Inculpation ne signifie pas condamnation."

"Je n’ai rien à me reprocher. Je n’ai pas l’impression de faire partie d’une bande de malfaiteurs."
Dimitri Fourny
Député-bourgmestre de Neufchâteau

Inculpé, Dimitri Fourny clame son innocence. "Je n’ai rien à me reprocher. Je n’ai pas l’impression de faire partie d’une bande de malfaiteurs. Je ne suis pas un malfaiteur", assure le député-bourgmestre.

À quelques semaines des élections, et alors qu’il est pressenti pour figurer à une bonne place sur les listes du cdH au Luxembourg pour le scrutin régional, Dimitri Fourny n’entend pas se mettre en retrait de la vie politique. "Je ne vois pas pourquoi je ne resterai pas candidat. J’attends avec grande sérénité le traitement de ce dossier par la Justice. Je tiens à rappeler la nécessaire présomption d’innocence", a insisté Dimitri Fourny qui entend poursuivre la gestion de la Ville de Neufchâteau.

L’histoire ne s’arrête évidemment pas là. A Neufchâteau, les élections communales d’octobre n’ont toujours pas été validées par le gouverneur. Celui-ci a été saisi peu après le scrutin de réclamations des listes opposées à celle du bourgmestre, "Pour Vous" et "3e Piste", sur la base notamment de griefs concernant des procurations.

Le rival de Dimitri Fourny aux élections à Neufchâteau, Yves Evrard (MR), a demandé à l'équipe communale en place de faire un pas de côté. Selon lui, de nouvelles élections doivent être organisées. "La sagesse et la gravité des faits imposent de faire un pas de côté. Je trouve inacceptable que des gens qui ont triché, qui ont trompé l'électeur, qui ont volé les élections aux citoyens chestrolais soient en charge de la gestion communale", a déclaré le député wallon sur les ondes de La Première, après avoir tenu des propos similaires dans la Dernière heure. "Si ces gens-là continuent à gérer les deniers publics, ça me pose un très sérieux problème."

Vers de nouvelles élections?

On pourrait donc revoter à Neufchâteau. Le gouverneur du Luxembourg a d’ailleurs fait savoir ce jeudi qu’il allait demander au parquet du Luxembourg un accès aux documents électoraux saisis dans le cadre de l’instruction judiciaire. La saga n’est donc pas terminée!

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n