Le meilleur du pire de la campagne électorale

©Doc

Certains candidats ne manquent pas d'imagination pour faire parler d'eux. D'autres, par contre, manquent justement d'imagination. Et c'est parfois mieux ainsi...

Cette campagne électorale qui tire à sa fin a été marquée par pas mal d'affaires. Tracts litigieux, sorties surprenantes, etc. Des dérapages, il y en a toujours. Et quand il y a les réseaux sociaux pour s'en mêler, l'effet n'en est qu'amplifié.

On vous en a déjà beaucoup parlé, de ces faits de campagne. Et si cette fois, nous allions au cœur du cœur de la campagne, à l'affût des vrais messages des candidats? Que veulent-ils nous dire, que veulent-ils changer? Quel monde futur nous proposent-ils?

On a collecté pour vous quelques perles de campagne pour nourrir votre questionnement. Ces affiches ou clips vidéos en disent souvent beaucoup sur la ligne du candidat qui se vend. Et parfois ça nous fait un peu peur. Dans ce florilège, il y a du comique, du romantique, du moche, du mauvais goût... Amusons-nous.

Commençons par le romantique, pour casser avec les codes martiaux du débat qui pèsent dans cette dernière ligne droite. Olivier Maingain prête ici sa voix de preux chevalier pour vanter les mérites de Dame Ariane de Lobkowicz d'Ursel chevauchant son destrier. Comment qualifier ceci? Kitsch, pour rester gentil? 

Le clip d'Ariane de Lobkowicz d'Ursel

Continuons dans le 7e art, avec ce clip d'un jeune cdH, très certainement enthousiaste mais aux talents d'acteur assez mesurés. 

Le clip de Mathieu Wautier - 1

Ne riez pas trop vite, ces deux jeunes-là ont bien fait parler d'eux et de leurs talents de scénaristes. Voyez ce clip interpellant (retiré rapidement du réseau officiel, on comprend). Sans doute ont-ils du chien, l'amour des animaux aussi (comme Dame de Lobkowicz d'Ursel d'ailleurs) et une trop grande naïveté à l'égard des codes du sexisme. 

Le clip de Mathieu Wauthier - 2

Le registre animalier est fort prisé (eh oui, il n'y a pas que le climat dans la vie) dans cette campagne. Patrick Prévot nous fait même rencontrer son bouledogue français qui porte des lunettes à son nom.

Le clip de Patrick Prévot (et Guizmo)

Terminons-en avec ces chefs-d'oeuvre dignes de l'Actors Studio pour visionner quelques modestes affiches. Modestes au rayon de l'investissement en frais de graphisme, très certainement. On pourrait vous montrer moult détourés et collages qui nous renvoient en première maternelle. Mais on a plutôt choisi cette perspective spéciale que nous offre l'Ecolo Zoé Genot:

©Doc

On vous parlait de goût douteux. Dans ce registre, il y a ceci, proposé par une candidate DéFI. On est ici très, très loin de la classe déployée pour la promo d'Ariane de Lobkowicz. Qui peut détrôner cette candidate? 

Si Daniel Senesael, député-bourgmestre d'Estaimpuis, se veut lui aussi audacieux, c'est dans un tout autre registre, beaucoup plus naïf, mais tout aussi fleuri.

Nous avons comparé les programmes

Pour quel parti voter? Nous avons comparé les programmes.

  • Fiscalité, budget
  • Emploi
  • Indépendants, PME
  • Mobilité, etc.

Toutes les réponses à vos questions dans cette analyse.

©Doc

Parfois, l'autopromo se passe donc de tout message. Une bonne bouille et quelques fleurs suffisent. Mais pour d'autres, le message est important, essentiel même. Alors, quel message veut donc nous communiquer la pro du poulet coco curry? On imagine qu'elle ne veut pas juste nous dire qu'elle aime cuisiner. Ah, ces indécodables messages subliminaux... Remarquons quand même que les amateurs de bonne bouffe seront pigeons, s'ils suivent la recette à la lettre. Où est passé le poulet promis? 

Les grands classiques

©Doc

Tout le monde aime manger, tout le monde aime aussi la chanson populaire, donc certains ne s'en privent malheureusement pas, avec la subtilité du chiffre en prime.

L'Echo interviewe les présidents de parti

Dernière semaine avant les élections. Et dernières interviews des présidents de parti.

Ou tout en sobriété:

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect