Qui veut de la N-VA à la tête du pays?

Jan Jambon est candidat Premier ministre. Bart De Wever brigue le poste de ministre-président flamand. ©BELGA

Jan Jambon Premier ministre, Bart De Wever ministre-président flamand... Réaliste? Ces ambitions de la N-VA ne semblent pas rencontrer les souhaits des Belges.

Quelle place pour la N-VA dans ce pays, après les élections? On le sait, Jan Jambon aime se profiler comme prochain Premier ministre. Il est officiellement candidat. Bart De Wever, lui, vise le fauteuil de ministre-président flamand. Mais que veut-on, nous qui allons aux urnes dimanche prochain?

Élections 2019

Le 26 mai, la Belgique se rend aux urnes pour renouveller les parlements régionaux, fédéraux et européens. Suivez la campagne pas à pas dans notre dossier >

Un sondage (le Grand Baromètre Ipsos-Le Soir-RTL-VTM-Het Laatste Nieuws) révèle que les Belges se positionnent contre la nomination d'un Premier ministre N-VA. Les Wallons sont contre à 72%, les Bruxellois à 69%. Les Flamands sont plus partagés: favorables à 45% à l'arrivée d'un nationaliste à la tête du pays, défavorables à 45%, les 10% restants n'étant "pas intéressés" par la question. Bref, ce n'est pas un plébiscite...

Et à la tête de la Flandre?

Les Flamands préfèrent Hilde Crevits (CD&V) à Bart De Wever (N-VA) au poste de ministre-président régional. "Mon sort est entre les mains des électeurs. Je place la barre à 30%", a expliqué le président de la N-VA lors d'une émission électorale sur la VRT. "Sous les 30%, il est concevable que d'autres (partis) rouges et verts souhaitent se manifester. Il y a un autre candidat (la CD&V Hilde Crevits, NDLR) qui ne sera ministre-président que si nous ne sommes pas au gouvernement (flamand, NDLR)."

Et dans le sondage, à la question "qui doit devenir ministre-président flamand: Hilde Crevits ou Bart De Wever?", 54% des participants ont opté pour la figure de proue du CD&V...

Quelques chiffres...
"Autre chose que la Suédoise"
  •  55% des personnes interrogées ont dit craindre une crise politique sévère après les élections
  • 70% estiment qu'"il faut absolument autre chose que la Suédoise"
  • En Wallonie, ce pourcentage atteint même les 77%, contre 67% au nord du pays.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect